Sign in
Download Opera News App

 

 

États généraux du MENA : L'insuffisance de moyens au cœur des débats


Lancés officiellement, le 19 juillet de cette année, juste deux mois après sa prise de fonction à la tête du ministère de l'éducation nationale, la ministre Mariatou Koné attend certainement beaucoup des états généraux de l'éducation nationale dont les débats ont actuellement cours dans les différentes régions. A cet effet, l'antenne de la pédagogie et de la formation continue de Divo a mobilisé les encadreurs pédagogiques, ce lundi, dans la matinée, pour faire des propositions allant dans le sens de l'amélioration du système éducatif ivoirien éprouvé ces dernières années. Et pour l'essentiel, les propositions ont tourné autour de la nécessité de rétablir la rigueur dans l'administration et la gestion de l'école. Une rigueur qui passe nécessairement, selon les participants, par la réhabilitation des fonctions d'administration des établissements et d'encadrement des enseignants. Pour ce qui concerne l'encadrement des enseignants, les inspecteurs pédagogiques ont mis en priorité la réhabilitation, l'équipement et la dotation des différentes antennes pédagogiques en véhicule de liaison pour assurer les déplacements réguliers des encadreurs, dans les différentes localités. La précarité des locaux des l'antenne étant devenue particulièrement préoccupante. Ils ont également plaidé pour la revalorisation de la dotation financière de l'Apcfc devenue dérisoire devant les exigences du travail. L'antenne a, en effet, à sa disposition, Moins d'un million cinq cent mille francs pour son fonctionnement. Les inspecteurs pédagogiques ont, par ailleurs, planché sur leur situation financière qui ne semble pas correspondre aux exigences de leur nouvelle fonction comme le prévoit les textes. Ils tiennent cette proposition des dispositions de l'article 3 du décret numéro 63-163 du 11 avril 1963 modifié par le décret numéro 81-642 du 5 août 1981 qui affecte une indemnité de 100000 francs CFA à la catégorie des inspecteurs de ministère dont ils feraient désormais partie. Aussi estiment- ils qu'il est temps pour la tutelle d'appliquer ce décret qui pourrait sensiblement améliorer la situation financière des encadreurs.

En somme, il s'agit pour eux, à travers ces propositions, de rendre plus régulière la formation continue afin du juguler les insuffisances liées aux recrutements de masse de ces vingt dernières années.

Emmanuel Fofana

Content created and supplied by: Emmanuelfofana (via Opera News )

mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires