Sign in
Download Opera News App

 

 

Le PPA-CI, après la naissance, place aux réalités du terrain politique !

On attendait tous la formation du nouveau parti de Laurent Gbagbo.


C'est chose faite depuis le dimanche 17 Octobre dernier. Le Parti des Peuples Africains section Côte d'Ivoire ( PPA-CI ) est le nouvel organe politique du Woody de Mama. C'est bien fini le temps de l'enthousiasme de la parturition. Le nouveau parti devra maintenant faire face à l'épreuve du terrain politique ivoirien.

Ce ne sont pas les adversités qui manqueront. Affi Nguessan du Front Populaire Ivoirien a déjà le ton. Il s'est dit prêt à affronter le candidat du PPA-CI en 2025 si ses camarades lui faisaient confiance. Il se trouve déjà des pourfendeurs de l'idéal panafricain prôné par le président Laurent Gbagbo. Tiburce Koffi et Kouadio Jean Bonin l'ont déjà attaqué à travers des déclarations fort épicées sur la toile. Quelle stratégie emploiera Laurent Gbagbo pour implanter son nouveau parti ?

Le PPA-CI se rapprochera-t-il du PDCI-RDA pour renforcer l'opposition ivoirienne ? Profitera-t-il du climat d'apaisement politique de ces derniers jours pour joindre sa voix à celle des Houphouétistes ou jouera-t-il la carte du solitaire ? On n'en sait rien pour le moment. L'heure est sûrement à la redynamisation et au renouvellement des structures de base. À voir la liesse populaire qui a entouré le congrès constitutif du PPA-CI, cela ne devrait poser aucun problème au parti qui profite pleinement de la popularité et de la puissance politique de Laurent Gbagbo.

Le PPA-CI devra aussi gérer ses rapports avec Simone Gbagbo et Blé Goudé Charles. Rejoindront-ils la famille des pro-Gbagbo tout en gardant leur indépendance politique ? Tout dépendra des échanges qui s'engageront entre les différents camps. Comme on le voit, face aux réalités de l'arène politique, c'est une autre paire de manches qui s'ouvre pour le PPA-CI.

Dan Singault de Blagouin

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

laurent gbagbo laurent gbagbo..

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires