Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici les villes qui ont rendu un dernier hommage à leurs "martyrs"

Le Président Aimé Henri Konan Bédié annonçait, hier, vendredi 20 novembre 2020, des cérémonies pour l'enterrement des personnes tombées lors des marches de protestation contre la troisième candidature d'Alassane Ouattara. "À cette occasion, j'ai demandé que tout le pays, à partir de midi, observe une minute de silence à la mémoire de ceux qui sont tombés" a-t-il déclaré.


C'est certainement suite à cette déclaration que plusieurs villes ont rendu hommage à leur "martyr". Voici les villes concernées.



La ville de Bonoua (Région du Sud-Comoé) a rendu hommage à son "martyr". Il s'agit de Kissi Armel Morel Bertrand tombé lors des marches de protestation contre la troisième candidature du Président Alassane Ouattara lundi 19 octobre dernier dans ladite ville et qui sera inhumé ce samedi 21 novembre 2020.


Aucun de ses amis n'a voulu se faire conter cet événement, d'où la foule nombreuse qui pris d'assaut les rues de la ville dans le but de lui rendre un dernier hommage. Selon nos sources sur place, la foule a été dispersée à gaz lacrymogènes dans l'objectif d'éviter tout débordement.




Bonoua - Sud Comoé


Dans la région de l'Iffou, précisément à Daoukro, une procession a été observée par une foule aussi nombreuse que celle de Bonoua pour N'guessan Koffi Kouakou Toussaint, décapité le lundi 9 novembre dernier au quartier Sozoridougou. Rien à signaler du côté de la région de l'Iffou. Plusieurs personnalités dont celui de la Jeunesse du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire - Rassemblement Démocratique Africain (PDCI-RDA), Innocent Yao n'a pas manqué à l'appel.


Daoukro, région de l'Iffou


Dans la région des grands ponts, à Dabou, une procession a été aussi été observé pour Esmel Méless Dominique qui a été inhumé en présence de ses amis et camarades de luttes. Rien à signaler.


Dabou - Région des grands ponts


Dans la Région de l'Agneby Tiassa, Sikensi a rendu un dernier hommage à Kodjimasso Junior, 14 ans tombé lui aussi, lors des marches de protestation contre le troisième mandat présidentiel d'Alassane Ouattara le lundi 9 novembre dernier. Michel Gbagbo, fils de Laurent Gbagbo y était pour apporter la compassion du Front Populaire Ivoirien (FPI).


Sikensi - Agneby Tiassa


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

alassane ouattara henri konan bédié annonçait laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires