Sign in
Download Opera News App

 

 

Après les Wê : les populations d’Oumé bientôt chez Gbagbo, à Mama

Les populations Wê, peuple de l’ouest de la Côte d’ivoire était à Mama, le village natal de Laurent Gbagbo, le samedi 28 Août 2021, pour  exprimer leur compassion à l’ancien pensionnaire du pénitencier de Scheveningen. Les populations d’Oumé essentiellement composées de Gouro et de gagou s’apprêtent à leur emboiter le pas. A cet effet, les commissions sont déjà constituées multiplient les rencontres au domicile de la présidente du comité d’organisation, Odette Sauyet Likikouet. « C’est quand, nous aurons avancer dans l’organisation que nous fixerons la date » souffle une source proche de l’organisation dont nous faisons partie de la commission communication en tant que cadre d’Oumé, non sans ajouter : « nous ferons de cette visite une réussite comme celle des Wê. Les Wê ont mis la barre haut ».

 « Monsieur le Président, si nous sommes venus aujourd’hui, c’est parce que vous aussi, avez souffert pendant 10 années. 10 années d’éloignement de votre pays, de votre famille biologique, de votre famille politique. 10 années passées dans les geôles sombres de la CPI. 10 années de mauvais traitements. 10 années d’humiliations injustifiées parce que vous vous êtes dressé, comme Patrice Lumumba, Nelson MANDELA…, pour que la dignité soit reconnue à votre peuple. Nous avons assisté impuissant, à la dizaine de rejets de votre demande de libération provisoire, parce que le Procureur soutenait que vous en profiterez pour fuir, pour vous échapper, vous qui pourtant, n’avez pas fui les bombardements de votre Résidence par les armées coalisées de la France et de l’ONUCI pendant la crise postélectorale » avait justifié Hubert Oulaye, porte-parole des Wê. Nul doute que le message d’Oumé qui sera certainement porté par la ministre Odette Likikouet Sauyet va aller dans ce sens. Est-il important de noter que Oumé forme avec le Fromager (Gagnoa), la région du Goh

 

Tché Bi Tché

[email protected]

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires