Sign in
Download Opera News App

 

 

Après son refus d'intégrer le parti de Gbagbo, Boni Claverie chez Bédié : voici ce qu'elle lui a dit

Danièle Boni Claverie, la présidente de l'Union pour la République et la démocratie (URD) a rejeté la proposition de Laurent Gbagbo d'adhérer à sa nouvelle formation politique, le Parti des peuples africains de Côte d'Ivoire (PPA-CI). Bien que présente au congrès constitutif pour marquer de sa solidarité en tant qu'opposante, elle n'a pas souhaité dissoudre son parti. Au lendemain de ce rendez-vous, elle s'est rendue chez Henri Konan Bédié.

"Nous sommes venus dire au président Henri Konan Bédié que nous étions toujours à sa disposition et que nous espérions que l’opposition va retrouver très bientôt son unité pour continuer la marche en avant", a déclaré la présidente de l'URD à sa sortie d'audience avec le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI).

"L’URD a souvent exprimé sa position sur le dialogue national et nous sommes claire là-dessus. Nous disons que le combat actuel c’est justement la tenue de ces assises", a-t-elle précisé.

Ajoutant : "Nous disons qu’il faut donner un contenu à la réconciliation et ce contenu passe par la tenue d’un dialogue national".

Notons que Danièle Boni Claverie qui a été ministre sous le régime PDCI a déclaré, au lendemain de l'appel de Laurent Gbagbo aux leaders de partis d'opposition, de rejoindre son parti politique, qu'elle n'y adhérerait pas.

"Le président Gbagbo n’est pas notre référent politique", avait-elle précisé, dans une interview accordée au site d'informations 7info.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires