Sign in
Download Opera News App

 

 

Présidentielle de 2025 : Laurent Gbagbo doit-il se résoudre à affronter de nouveau Alassane Ouattara ?

Interrogé avant 2020 sur ses ambitions présidentielles, Alassane Ouattara avait longtemps gardé le suspense. Sur ses ambitions présidentielles pour 2025, Laurent Gbagbo fait régner le flou, pour le moment. Un remake de ces deux acteurs, a-t-il des chances de se produire en 2025 ?

Jusqu’au 05 mars 2020, date à laquelle il affirmait devant le congrès ne plus vouloir se présenter, Alassane Ouattara disait se réserver le droit de se prononcer sur ses ambitions présidentielles au moment opportun. Aujourd’hui, le président du RHDP est, selon ses partisans, au premier mandat de la Troisième République. Ce qui lui donnerait une nouvelle possibilité en 2025.

De son côté, la position de Laurent Gbagbo n'est pas encore très claire. Lors du congrès du PPA-CI, l'ancien président ne cachait pas sa volonté de se retirer. « Mon ambition, aujourd’hui, est de partir ». Mais au même moment, Laurent Gbagbo soulignait qu’il ferait « de la politique jusqu’à ma mort ». Mardi, sur France 24, le président du PPA-CI a encore fait planer le doute. « (…) Si les circonstances sont telles qu'on a la chance de gagner avec moi, je n'exclus rien. Je refuse que quelqu'un d'autre décide pour ma vie », affirmait-il. Pis, Laurent Gbagbo a rappelé qu'on « n’élimine pas les candidats à cause de leur âge ».

S’il ne fallait s’en tenir qu’à la seule volonté de leurs partisans, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo se retrouveraient assurément candidats en 2025. À Bouaké, le samedi 17 juillet 2021, le ministre Mamadou Touré ne cachait pas sa position. « Le président (Ndlr, Alassane Ouattara) veut se retirer. Mais je vous jure, s’ils (Ndlr, ses adversaires) décident d’être candidats, nous allons demander à Alassane Ouattara d’être candidat (…) notre papa est prêt à regarder parmi nous qui est le meilleur. Que les papas des autres les laissent aller également. Si leurs papas rentrent dans le jeu, nous allons demander à notre papa de venir se battre avec leurs papas », déclarait-il.

En clair, du militant lambda à l’élite politique du RHDP ou très probablement du PPA-CI, de réelles intentions penchent en faveur de nouvelles candidatures d’Alassane Ouattara et de Laurent Gbagbo. Et peut-être aussi d'Henri Konan Bédié au PDCI-RDA. Mais tout ceci risque de ne pas arriver. Il suffit que la proposition du Député Assalé Tiémoko arrive à son terme. Si tant est que son intention avait été de voir ses rivaux traditionnels se retirer avec lui en 2020, Alassane Ouattara pourrait appeler les parlementaires de son parti – majoritaires au Parlement et au Sénat –, à soutenir le projet en vue de s’éliminer et avec lui, éliminer Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires