Sign in
Download Opera News App

 

 

Histoire : Houphouët hébergeait chez lui les enfants d'autres dirigeants africains

Houphouët-Boigny n'est plus à présenter. De son vivant, il a inculqué deux choses aux Ivoiriens, l'hospitalité et la paix. L'hospitalité figure même dans notre hymne national. Quant à la paix, elle est presqu'une seconde religion pour l'ivoirien. Houphouët-Boigny ne faisait pas que prononcer ces mots, il les appliquait à la lettre et a toujours privilégié le dialogue quel que soit le problème, au point où il disait que le dialogue est l'arme des forts.

Revenant à l'hospitalité légendaire du premier président, c'est le journaliste Anna Sylvestre-Treiner qui en parle dans les colonnes du journal Jeune Afrique sur son site jeuneafrique.com. Selon l'article, <<Houphouët a accueilli dans sa cour beaucoup d’enfants d’autres dirigeants africains, surtout lorsque ceux-ci n’étaient plus au pouvoir », précise Augustin Thiam. Ceux du Nigérien Hamani Diori ont été pris en charge à Abidjan. On pouvait aussi croiser les familles du Guinéen Ahmed Sékou Touré, du Malien Modibo Keïta ou du Burkinabè Maurice Yaméogo.

Comme le disait le vieux Houphouët, la paix n'est pas un vain mot mais un comportement, nous pouvons aussi dire que son hospitalité n'était pas un vain mot non plus. Car il la pratiquait effectivement. Et dans un sens large, la Côte d'Ivoire a accueilli plusieurs ressortissants des pays limitrophes et même de pays plus éloignés.

Vive la Côte d'Ivoire plurielle.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires