Sign in
Download Opera News App

 

 

Le dernier gros obstacle contre le retour de Laurent Gbagbo vient enfin d'être levé

Le boulot du tunnel est enfin là ! Désormais visible. Et palpable. Ainsi que nous l'annoncions dans notre publication du mardi 18 mai, la rencontre prévue, entre le premier ministre Jérôme Patrick Achi et la délégation du FPI conduite par son Secrétaire général, Dr Assoa Adou a effectivement eu lieu ce jour-là. Ce, malgré l'état de convalescence du locataire de la Maison Blanche du Plateau.

Mieux, cette rencontre a tenu toutes ses promesses. Le chef du gouvernement ivoirien et les émissaires du président Laurent Gbagbo ont surtout fait l'inventaire de l'ensemble des missions techniques mises en place dans le cadre des préparatifs du retour de l'ancien chef de l'État et se sont mutuellement félicités des avancées notables observées dans l'exécution des différentes tâches sur le terrain. Cependant, il y avait un gros caillou dans les souliers du gouvernement ivoirien, ce qui l'empêchait bien évidemment de marcher au rythme des engagements pris.

Il s'agit de la question des avantages légaux dûs aux anciens chefs d'État ivoiriens. Bien qu'annoncée officiellement le 7 avril par le président Alassane Dramane Ouattara, aucune disposition pratique cependant au niveau du gouvernement n'avait encore été prise concrètement pour élucider la question. Eh bien, depuis l'audience du mardi, c'est chose faite. Dès son retour en Côte d'Ivoire, le président Laurent Gbagbo bénéficiera de ce dont il a droit conformément à son statut d'ancien chef d'État.

C'était l'un des points d'achoppement qui vient ainsi d'être levé. Apparemment, au plan purement administratif, tout semble prêt pour l'accueil du président Laurent Gbagbo. Au plan politique, les assurances données par le premier ministre Jérôme Patrick Achi peuvent-elles être prises comme parole d'évangile ? Là se trouve la question. Et toute la problématique de la parole donnée.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

alassane dramane ouattara assoa adou laurent gbagbo patrick achi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires