Sign in
Download Opera News App

 

 

Projet d'alliance FPI-RHDP : comment les lignes bougent entre Affi et Ouattara

Alassane Ouattara(à droite) et Affi N'Guessan


Le congrès extraordinaire du FPI tenu le 13 novembre à Abidjan a pris une résolution sur les alliances politiques. Cette résolution dit que ces alliances seront tissées en fonctions de l'évolution sociopolitique du pays. Mais dans la tête des dirigeants de ce parti, le contexte sociopolitique a évolué depuis la décision du fondateur du FPI d'abandonner ce parti pour créer un autre. Ils savent que cette évolution s'est accentuée avec la concrétisation du projet de Laurent Gbagbo par la création, le 17 juin, du Parti des peuples Africains Africains Côte d'Ivoire(PPA-CI). Ils sont aussi conscients que Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié pourront renforcer leur alliance née depuis la visite historique à Bruxelles du Président du PDCI-RDA à l'ancien prisonnier de la CPI. Alors Pascal Affi N'Guessan et les siens n'excluent plus une alliance officielle avec le RHDP.

Du côté du parti au pouvoir, on est plus que conscient que le retour de Laurent Gbagbo en Côte-d'Ivoire chamboule tous les plans . Aussi est-il que le désamour avec Henri Konan Bédié et ses accointances avec Laurent Gbagbo compliquent les choses. Alors, il reste Pascal Affi N'Guessan. C'est pourquoi, selon des sources proches de la présidence ivoirienne, Alassane Ouattara a décoloré vis-à-vis d'Affi N'Guessan après l'épisode de la désobéissance civile et de la création du CNT. " Le Président était très fâché avec lui. Il comptait l'affronter à la présidentielle de 2020. Mais il a choisi le boycott. Heureusement que KKB était là. Il a tenu à le signifier à Affi qu'il ne voulait plus recevoir. Mais vu la nouvelle donne, il a laissé tomber et l'a reçu le 28 octobre", souligne un habitué du palais d'Abidjan. Celui-ci précise que depuis cette rencontre, les lignes bougent. Un ancien militant de la FESCI qui, du vivant de l'ex-premier ministre Hamed Bakayoko jouait déjà l'interface entre le pouvoir et des opposants, est de nouveau à la tâche pour rapprocher davantage Affi N'Guessan et Alassane Ouattara. " Aujourd'hui membre du cabinet présidentiel, c'est cet ancien Fesciste qui fait bouger les lignes entre Affi N'Guessan et Alassane Ouattara. Et je peux vous affirmer que les discussions ont commencé au sujet de l'alliance RHDP-FPI. Si le parti au pouvoir ne se fait pas d'illusion pour une mobilisation en nombre de militants FPI, il espère capitaliser le clash Gbagbo-Affi. En réalité, on redoute Gbagbo. La conclusion de l'alliance dépendra de l'offensive de l'ancien Premier ministre d'une part et de ce que le pouvoir peut concrètement concéder au FPI", ajoute notre interlocuteur. Il souligne qu'en attendant, chaque camp donne des gages. Le RHDP a encouragé la tenue du Congrès du 13 novembre et Affi N'Guessan a jeté des pierres dans le jardin de Gbagbo. Et il y en aura encore d'autres.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

bruxelles fpi henri konan bédié laurent gbagbo pascal affi n'guessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires