Sign in
Download Opera News App

 

 

Activisme contre les VBG: Yasmina Ouégnin attaque le problème des personnes handicapées

C’est tout type et toute forme de violence que l’honorable Yasmina Ouégnin, députée de la nation, veut bouter hors de la société ivoirienne voire africaine.

Le vendredi 3 décembre 2021, à sa permanence située à Cocody, la 9e journée de commémoration des ‘’16 jours d’activisme’’ contre les violences basées sur le genre (Vbg) a été dédiée aux personnes en situation de handicap.

Ayant pour thème, ‘’Violence et handicaps’’, le panel, organisé à cette occasion, avait pour but de sensibiliser sur les rejets et discriminations que les personnes handicapées connaissent, afin de proposer des solutions pour y remédier.

Attaquant de front les problèmes des personnes handicapées, d’après Georgia Apata de l’ONG Citoyennes pour la promotion et défense des droits des enfants, femmes et minorités (Cpdefm), les chiffres sur les personnes handicapées ne sont pas perpétuellement actualisés, ce qui empêche, selon la juriste, de mener des actions ciblées pour leur porter assistance.

Comme Apata, qui était présente sur la scène pour débattre sur le thème du panel, Mory Bamba, président du Groupement pour l’insertion des élèves et étudiants handicapés physique de Côte d’Ivoire (Giehpci), a quant à lui, partagé, l’expérience qu’il vit en cité universitaire. ‘’Lorsqu’une structure sœur confisque des chambres qui sont censées revenir aux personnes handicapées, sur le campus ; cela est une forme de violence’’, a dénoncé le leader d’association.

Unanime avec ses pairs panélistes que seulement 2­ de la population des personnes handicapées de Côte d’Ivoire ont eu accès à l'éducation, enseignante au lycée Mermoz, Claude Fayolle, a préconisé qu’il faut accentuer la communication tout en posant bien le diagnostic sur les réalités de cette population vulnérable pour faire reculer ce phénomène de violence.

Vagoné Dry-Bi 

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

yasmina ouégnin

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires