Sign in
Download Opera News App

 

 

SOTRA: À la gare Nord, j'ai payé le ticket sans pourtant voyager...

( photo d'illustration )


J'étais à la gare Nord. Et je cherchais depuis un bus pour me rendre à Cap Nord à la riviera 3. Ainsi je me renseigne auprès des guichetiers installés aux différentes lignes des quais et là, on me donne les numéros des bus qui vont à ma destination. Il s'agit des numéros 78 et 86.

Je retourne donc faire le rang au quai de la ligne "86" pour attendre mon bus tranquillement. Ainsi, 15 minutes plus tard, un bus dont le numéro est bien marqué en grande caractère 86 en couleur Orange en haut du pare brise s'approche.

Une fois auprès de nous, les potentiels voyageurs grouillent pour y prendre places et moi à mon tour de monter et je tend un billet de 500f au machiniste pour un ticket, mon titre de transport qui coûte 200f.

Furieux, le machiniste me lance un " je n'ai pas de monnaies ". Et moi, sans me retenir, je réponds au machiniste pour plaisanter en ces termes : " vous, vous n'avez jamais de monnaies ". Sans m'en rendre vraiment compte, je venais là d'activer une colère déjà prévisible sur la mine du machiniste.

En colère, il me demande de descendre du bus parce qu'il n'a pas de monnaies. Sans aucune résistance de ma part , je descends calmement du bus. Pendant que je descendais du bus l'air découragé, je vois un monsieur qui court vers le bus en question. Arrivé à mon niveau, je lui demande : " Monsieur est-ce que vous avez la monnaie ?" Oui, me répondit-il l'air pressé.

Alors, je lui remet mon billet de 500f afin qu'il prenne deux tickets, un pour moi et l'autre pour lui. En attendant que le machiniste serve les tickets, moi j'étais déjà hors du bus, arrêté devant les deux portières avant entrain d'attendre que le monsieur à qui j'ai remis l'argent pour les tickets me remette le mien.

Mais, à ma grande surprise, le machiniste ferme les portières du bus et démarre en trombe pendant que je tentais de l'arrêter en tapotant le bus. Malgré tous les efforts que j'ai pu fourni afin de le convaincre de s'arrêter, le machiniste a préféré continuer son chemin, me laissant courrir derrière lui comme un apprenti de "Gkaka", sûrement, la colère l'avait emporté à cause de cette histoire liée à la monnaie qu'on venait d'avoir lui et moi tout à l'heure.

C'est le lieu ici de lancer un appel aux dirigeants de la Société afin qu'ils fassent un véritable trie dans le choix des machinistes. Ainsi, savoir garder son sang-froid en toute circonstance doit être l'un des critères fondamentaux dans le recrutement du machiniste. Il ne doit en aucun cas se laisser emporter par la colère qui est d'ailleurs une mauvaise conseillère dans des circonstances pareilles.


M. Bak

Content created and supplied by: Malickbak (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires