Sign in
Download Opera News App

 

 

Dialogue Soro-Ouattara : comment des chefs d'états Africains ont échoué, ce que Soro refuse d'accepter

La présumée tentative de médiation entre l'ex président de l'assemblée nationale, Guillaume Soro et l'actuel chef de l’état, Alassane Ouattara, continue de susciter des réactions dans l'entourage de l'ancien premier ministre, où l'initiative de l'ex député a du mal à passer.

48 heures après la publication du communiqué de l'ancien ministre des sports évoquant "le soutien total" de Guillaume Soro à l'idée d'un dialogue direct avec le chef de l’état, Alassane Ouattara, Mamadou Traoré, conseiller spécial de l'ex PAN est revenu sur la démarche de l'ex édile de Fresco, dont la version des faits relatés dans le communiqué, a été formellement démenti par le camp Soro.


Doutant de la crédibilité de cette initiative, il remarque : "Si des Chefs d'Etat africains ont échoué à engager un dialogue direct entre le Alassane Ouattara et Guillaume Soro, par quelle alchimie, Alain Lobognon réussira t-il à obtenir ce dialogue entre Guillaume Soro et celui qui veut détruire la carrière politique de Bogota ?

Reussira t-il à amener l'actuel chef d'état à lever toutes les sanctions contre Guillaume Soro,ses proches et GPS ?

Si oui,par quelles conditions ?

J'espère seulement qu'il ne demandera pas à Guillaume Soro de se comporter avec le président Ouattara comme un fils se comporterait avec son père, même si le fils a raison !

Car,je ne crois pas que ce soit un hasard que la fin de son communiqué, lu par son porte-parole, finisse par le terme "fils" parlant de Guillaume Soro vis à vis du chef de l'état". 


Avant Lobognon, rappelle-t-il, "des Chefs d'Etat africains ont échoué à engager un dialogue direct entre le président Ouattara et Guillaume Soro".


Pour avoir été l'un des premiers à évoquer de manière régulière dans des posts ces derniers mois, un possible dialogue direct entre les deux hommes grâce à la médiation de chefs d'états Africains qui "étaient en train d'engager en vue d'un dialogue direct entre les deux protagonistes", il indique avoir sincèrement "pensé qu'ils auraient réussi à engager ce dialogue".

Selon lui, ce processus de rapprochement a échoué du fait de l'intransigeance, accuse-t-il du numéro 1 Ivoirien qui aurait imposé des conditions inacceptables à Guillaume Soro qui en "homme digne et respectueux de sa personne et de ses militants, a refusé la compromission dans laquelle voulait le faire engager" le chef de l’état.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara guillaume soro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires