Sign in
Download Opera News App

 

 

Payer un concours : Escroquerie ou corruption ? Ange Kessy explique tout

Nous avons pour coutume d'entendre certaines personnes dire que la corruption existe dans les concours.

Sans nier le fait que cela existe sous nos tropiques, le commissaire du gouvernement Ange Kessi fait des précisions, via le sercom du Tribunal Militaire d'Abidjan et explique la différence entre corruption et Escroquerie.


Lucarne !


Lorsqu'une publication du TMA parait, évoquant l'arrestation et expliquant comment un militaire ou policier a réussi à se faire remettre de l'argent en contrepartie d'une espérance de réussir à un concours, l'acte qualifié de délit d'escroquerie est vite discuté et nombreux sont ceux qui voyant plutôt la corruption demandent que le mis en cause et la victime soient tous deux punis.

La présente publication a pour but d'éclairer nos lecteurs sur la différence entre corruption et escroquerie pour qu'ils comprennent pourquoi lorsqu'un militaire prend de l'argent à une personne lui promettant la réussite à un concours et que cela ne marche pas, il ne s'agit pas d'un cas de corruption mais d'escroquerie.

Parcourons tous ensemble ces lignes. Le débat est ouvert.

En mode corruption, la personne qui demande l'argent ou qui reçoit l'argent pour qu'un(e) candidat(e) soit admis(e), n'est pas un menteur. Il a la qualité et la compétence pour le faire: exemple un membre du jury d'un concours, un agent du service concours d'une quelconque administration qui a la possibilité d'introduire votre nom qui au lieu de vous faire passer le concours et réussir régulièrement, vous prend de l'argent pour mettre votre nom sur la liste des amis.

Pour qu'il y ait corruption, il faut que l'argent lui soit remis et qu'il accepte de prendre cet argent. La remise de l'argent est extrêmement importante dans la constitution de l'infraction. Si quelqu'un aide par exemple X à réussir un concours et qu'il ne lui prend pas de l'argent, ce n'est pas de la corruption. Cela peut être assimilé à du favoritisme ou autre avantage sauf à de la corruption.

Il en est de même de l'escroquerie. Tant que l'escroqué n'a pas remis l'argent à l'escroc, le délit n'existe pas.

Dans le cas de certains militaires escrocs poursuivis devant le tribunal militaire, ce sont des gens qui mentent, qui flattent les victimes en leur faisant miroiter le succès soit pour un concours, soit pour l'obtention d'un visa ou pour l'acquisition d'un terrain(lot) alors qu'il n'a aucun moyen ni qualité pour le faire.

On ne parle donc pas de corruption dans ces cas parce qu'il s'agit de cas d'escroquerie. C'est vrai que l'intention de la personne escroquée était d'être admise de façon illégale mais ce ne sont pas les intentions ni la finalité que le tribunal juge mais les faits.

En résumé, dans les cas d'escroquerie au concours, le Tribunal Militaire d'Abidjan poursuit uniquement l'escroc, nous disons bien l'escroc et non le corrupteur, retenons bien ceci: il ne s'agit pas des cas de corruption mais d'escroquerie. En réalité, le TMA est rarement saisi de fait de corruption parce que comme il est indiqué plus haut lorsqu'on a affaire à un corrupteur, ça réussit presque toujours parce que le corrompu à la capacité d'agir dans ce sens.

C'est lorsque ces personnes échouent et que l'intermédiaire refuse de rembourser l'argent que le TMA est saisi.

Un exemple. Quand un demarcheur vient vous dire que tel magistrat peut libérer un détenu et vous demande de l'argent et cela ne réussit pas, c'est un escroc. L'escroc ne réussit jamais. Il flatte les gens pour prendre leur argent pour être plus trivial.

Mais si c'est un juge d'instruction qui vous réclame de l'argent pour faire libérer un détenu alors c'est un corrompu parce qu'il a la capacité de le faire. Il agit ainsi en ignorant le droit mais pour de l'argent.

Et si vous ne lui avez pas remis de l'argent et qu'il libère le détenu parce que par exemple c'est son droit d'être libéré et que par la suite vous allez lui dire merci avec de l'argent et qu'il accepte de prendre cet argent, Ce n'est pas de l'escroquerie parce qu'il n'a pas posé comme condition de lui remettre de l'argent avant de le libérer. C'est de l'avantage illégitime.

Tout fonctionnaire doit refuser ce genre de rémunération, il est payé pour faire son travail et n'a pas besoin d'être remercié. C'est l'obligation de désintéressement.


Si ces explications, malgré les illustrations de certains cas de figure n'ont pas été comprises, le Commissaire du Gouvernement se tient à votre disposition pour apporter plus de compléments de réponses pour votre compréhension.

Voici l'essentiel des explications données par le Commissaire du gouvernement.

Un bon entendeur ...s'aligne

Content created and supplied by: JimDASSE (via Opera News )

ange kessy

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires