Sign in
Download Opera News App

 

 

Botro/Après sa victoire aux législatives : Jacques Assahoré pose déjà des actes forts

 Elu député de Diabo-Languibonou, dans le département de Botro, le 6 mars 2021, Assahoré Konan Jacques n’a pas rompu les liens avec les populations. Bien au contraire, il reste fortement engagé sur le terrain social et du développement économique en faveur de sa communauté.

 

Aux dernières législatives, Assahoré Konan Jacques avait capitalisé sur sa proximité avec les populations et ses actions de développement local pour offrir au RHDP l’un de ses rares sièges dans le V Baoulé.

Et pour cause, dans une zone traditionnellement acquise au PDCI, le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, par la pratique d'une politique à visage humain, s'est attiré la sympathie des populations dans leur diversité. Propulsé à l'hémicycle par la circonscription électorale de Diabo-Languibonou (commune et sous-préfecture), il n'est pas près de suspendre cet engagement social, qui fait de lui le leader référentiel du Gblo et du département de Botro. Il ne pouvait en être autrement, à en juger par les nobles actions qu'il continue de poser.

‘’La Voix du Gblo’’, une  station de radio qui porte sa griffe

En effet, grâce à l'honorable Assahoré, le Canton Gblo s'est doté récemment d'une station de radio. " La Voix du Gblo", c'est le nom de baptême de cet outil de promotion communautaire, accueilli avec la plus grande joie par les populations en général, les jeunes en particulier. « Comme moi, toute la jeunesse Gblo est très reconnaissante à l'honorable Assahoré Jacques pour cette action en sa qualité de député de Diabo-Languibonou. On ne peut pas parler de développement dans une localité sans avoir sa propre radio. Je suis non seulement  heureux mais également fier du donateur », a réagi Franck Gbêkè, initiateur de la plateforme "Diabo ma belle commune". Emettant depuis Diabo, sur les 89.0 Fm, « La Voix du Gblo » est dans une phase d'essai en attendant, dit-on, de finaliser toutes les démarches administratives à la Haute autorité de la communication (HACA). La radio peut être écoutée sur une trentaine de kilomètres à la ronde.

 

2appui financier au Lycée Khissy Beyniouah en moins d’un an

Dans le même temps, le député AssahoréKonan Jacques a fait parler sa sollicitude à l’endroit du Lycée Nanan Khissy Beyniouah de Diabo. En défaut de paiement vis-à-vis des enseignants vacataires, suite à la cessation des activités du Coges, le premier responsable de l’établissement s’est tourné vers lui. Spontanément, le digne fils de Boukébo a répondu favorablement à sa requête, déboursant près d’un 1,5million F CFA pour payer les salaires en souffrance. De fait, c’est la deuxième fois, en moins d’un an, que le député de Diabo-Languibonou vole au secours de ce lycée. Un soutien fort appréciable que le proviseur a souligné en guise de reconnaissance au généreux donateur. « C’est la deuxième fois qu’il nous apporte cet appui. Nous en sommes heureux. En mars dernier, au meeting de clôture de sa campagne, j’avais rendu témoignage et profité pour lui dire merci au regard de tout ce qu’il a fait et continue de faire pour nous. Le mois passé (avril), il a fait le même geste. C’est une joie immense qui nous anime devant une telle sollicitude et je voudrais lui réitérer mes remerciements au nom du directeur régional. Ce n’est pas donné à tout le monde. Il a décidé de nous aider », reconnaît Dahoué Nomory, en mettant en perspective l’importance de cette action hautement citoyenne. En effet, fait remarquer le chef d’établissement, « quand les professeurs ne sont pas payés, tout le monde sait ce que cela peut entraîner comme désagréments ».

Engagé pour l’autonomisation des jeunes

Le parlementaire n’est pas moins actif sur le plan du développement économique. Bien au contraire. Comme le rapportait le 5 mai 2021, le portail igbeke.com, « l'action conjointe de l'honorable Assahoré Konan Jacques, député de Diabo- Languibonou et du Maire de Botro, Yao Kouassi Maurice dit Apkole Kouadio, a favorisé la naissance d'un important projet agricole au profit de la jeunesse ». Retenue pour une phase pilote de culture d'oignons dans le département de Botro, la Société Coopérative Agricole Victoire du département de Botro (SOCAVIB), sous l’impulsion du directeur général du Trésor et son binôme, a bénéficié, en effet, d'un financement de 16 millions F CFA dans le cadre du projet d’Appui au développement autonome (ADA). Ceci, au grand bonheur du président de ladite coopérative, Yao Lédji Pherdinand  qui a salué l’engagement des deux élus à leurs côtés. « Assahoré Konan Jacques et le maire de Botro Yao Kouassi Maurice, soucieux du rôle crucial de la jeunesse dans le développement économique, ont demandé à la jeunesse de s'organiser afin de bénéficier de financements conséquents. C'est ce que nous avons fait et aujourd'hui, grâce à leur action, nous venons de bénéficier d'un financement de la Coopec », a-t-il témoigné. Même son de cloche de la part d’Allédji Christophe, président de la jeunesse de Botro. « Nous ne nous sommes pas trompés de choix en le votant. Il faut espérer maintenant que les autres cadres vont l’épauler pour le développement de la région dans l’union et la cohésion», plaide-t-il. Pour le DG du Trésor : « la politique ne doit pas être une politique politicienne mais une politique qui contribue, essentiellement, au développement humain et social. C'est ce que nous faisons pour le bonheur de nos parents ».

AKE

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

assahoré konan jacques rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires