Sign in
Download Opera News App

 

 

La Côte d'Ivoire de 1960 à 2020: du président Félix Houphouët Boigny au président Alassane Ouattara.

La côte d'ivoire, pays phare de l'Afrique de l'ouest, obtient son indépendance le 07 août 1960 avec pour président, le père fondateur Félix Houphouet Boigny.


le père fondateur de la côte d'ivoire, président Félix Houphouet Boigny

Jadis, havre de paix et de bonheur, la côte d'ivoire est aujourd'hui à la croisée des chemins. Un pays divisé par la haine où tous les fils et filles se méfient les uns des autres.

La côte d'ivoire connue sa première propension de la violence avec le coup d'état de décembre 1999 avec l'arrivée au pouvoir du général Robert Guei et sa junte militaire en ejectant le président Henri Konan Bédié.le général Robert Guei et la junte militaire en décembre 1999.

Le président Henri Konan Bédié succède au président Félix Houphouet Boigny au décès de celui ci le 07 décembre 1993 et est réélu en octobre 1995.le président Henri Konan Bédié

A partir de 2000, avec l'élection du président Laurent Gbagbo à la magistrature suprême de la côte d'ivoire, un regain de violence s'empare du pays pour sa déstabilisation.

le président Laurent Gbagbo

En septembre 2002, un coup d'état se mue en rébellion avec pour chef Soro Guillaume. La côte d'ivoire fût divisée en deux zones : la zone pro gouvernementale au sud avec l'existence entière de l'État sous la présidence de Laurent Gbagbo et dépouillé de beaucoup de ses prérogatives présidentielles. Et la grande partie, le nord, l'ouest, le centre et le centre ouest était la zone rebelle dirigée par Soro Guillaume comme secrétaire général des forces nouvelles.

Soro Guillaume chef de la rébellion ivoirienne

Auparavant, cette belle patrie tant aimée de tous, sombre dans un chao inéluctable par la maladresse se ses fils et filles, assoiffés de pouvoir, qui s'entre-dechirent. Ils sont venus attaquer leur mère patrie avec la complicité d'autres personnes pour nuire à leur pays. Le sang a trop coulé sur ce sol ivoirien. Beaucoup de personnes innocentes furent décapitées, éventrées devant leurs familles, d'autres femmes violées devant leurs maris et leurs enfants.

Tous ces sangs innocents crient vengeance à l'encontre de leurs bourreaux. Cette ascension fulgurante de la haine va s'accentuer en 2010 avec la crise post électorale.

A cet effet, le président Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, les deux, candidats au deuxième tour de la présidentielle de 2010, ne se sont pas accordés sur les résultats de cette élection qui débouchera quelques temps après sur une crise qui aurait fait 3000 victimes, d'après les chiffres officiels de l'état de côte d'ivoire. Le président Laurent Gbagbo est transféré à cour pénale internationale, à la Haye. Ses collaborateurs sont envoyés en prison et pour les plus chanceux en exil.

L'arrivée du président Alassane Ouattara au pouvoir n'a véritablement pas changé la haine dans le comportement d'une partie des ivoiriens. Tous se regardent en chien de fayence.

le président Alassane Ouattara


La réconciliation nationale tant attendue ne fut qu'un leurre. Le troisième mandat brigué par le Président Alassane Ouattara après avoir officiellement dit qu'il ne serait pas candidat a été la goutte d'eau qui deborda le vase. Cette candidature a créé un véritable chao dans le pays à travers la désobéissance civile initiée par les partis de l'opposition. De nombreux dégâts matériels avec son corollaire de maisons, de commerces, de voitures incendie et surtout beaucoup de pertes en vies humaines sur toute l'étendue du territoire national. La côte d'ivoire a sombré en ce mois d'octobre 2020.

Heureusement, les esprits se sont calmés et le dialogue politique a repris entre le Rhdp, parti au pouvoir et la coalition des partis de l'opposition avec a leur tête le président Henri Konan Bédié.

Tout cela a abouti à l'organisation des élections législatives qui a vu la participation de l'opposition après la levée du mot d'ordre de la désobéissance civile. Le climat est apaisé et le clivage politique s'est dissipé. Certains prisonniers politiques ont été libérés, d'autres attendent leur tour de libération, le président Laurent Gbagbo a retrouvé son identité avec la remise de ces pasports ( diplomatique et ordinaire), on parle même de son retour au pays. Ce beau tableau augurait des lendemains meilleurs avec à la tâche,un gentleman, un Golden boy, l'homme de pouvoir du président Ouattara, le premier ministre Hamed Bakayoko. La côte d'ivoire et ses enfants ont commencé à rêver de fraternité, d'amour, de paix et de réconciliation.le premier ministre Hamed Bakayoko

Mais, malheureusement ce 10 Mars 2021, en Allemagne, l'étoile filante, le maître d'œuvre de cette alchimie ivoirienne, le premier ministre Hamed Bakayoko decede d'un cancer fulgurant.Deuil national pour une côte d'ivoire effondrée. Un hommage digne lui fut rendu et il fut conduit à sa dernière demeure le 19 Mars 2021 à Séguéla dans sa région natale.

Avec la perte de l'homme, la côte d'ivoire pourrait elle avoir un autre reconcilliateur, un homme concensuel pour bien mener les actions de paix si cher à la côte d'ivoire.

ET si dieu parlait à la côte d'ivoire à travers ce décès brutal et inattendu du premier ministre Hamed Bakayoko.

A tous les religieux, à vous de solutionner les référents de dieu à la côte d'ivoire.

Édité par Ben Zoro


Content created and supplied by: serybibenjamin (via Opera News )

alassane ouattara côte d'ivoire henri konan bédié laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires