Sign in
Download Opera News App

 

 

Juste après sa démission de EDS, Boga Sako reçu par le ministre Cissé Ibrahima Bacongo

Après plus d'une décennie en exil, l'homme des droits de l'homme, proche de l'ex première dame Simone Gbagbo, aussi membre influent de EDS, quitte formation pro-Gbagbo.

Il estime entre autres que LAURENT GBAGBO aurait pu aplanir les différends avec AFFI N'GUESSAN .

Il ajoute que GBAGBO par son attitude donne les raisons à AFFI N'GUESSAN d’exister .

Il se consacrera exclusivement à La Défense des droits de l’homme désormais!  

Aujourd’hui / Audience /KOUMASSI / DOCTEUR GERVAIS SAKO BOGA REÇU PAR LE MAIRE CISSÉ IBRAHIMA BACONGO

Le Ministre-Conseiller spécial du Président de la République chargé des questions politiques, le Maire Cissé Ibrahima Bacongo, a reçu en audience le mardi 24 août 2021 à son cabinet, Docteur Gervais Sako Boga, Président de la Fondation Ivoirienne pour l’Observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique (FIDHOP).

A sa sortie d’audience, Docteur Gervais Sako Boga a dit être venu avec un leitmotiv, un projet : celui de la réconciliation nationale.  

Toutefois, il a ajouté qu’on ne peut se réconcilier tout seul. C’est pourquoi, depuis son retour et conformément à la mission à lui confiée par ses collègues membres de la FIDHOP, il a formulé une demande d’audience auprès du cabinet du Chef de l'Etat et rencontré plusieurs personnalités dont l’ex-Président de la République, Monsieur Henri Konan Bédié et Madame la Conseillère spéciale du Président République chargée des Droits de l’Homme. 

Il a remercié le Ministre Cissé Ibrahima Bacongo pour cette audience et pour la qualité des échanges et l’a prié par la même occasion d’appuyer sa demande d’audience auprès du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara. 

Notons que Docteur Gervais Sako Boga était accompagné de Maître Gouaméné Hervé, son avocat.

Content created and supplied by: Alkashi_BéniDieu (via Opera News )

. affi n'guessan boga sako laurent gbagbo simone gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires