Sign in
Download Opera News App

 

 

Crises ou conflits diplomatiques : voici à peu près comment les choses se passent

Vdi0406211915

Le Mercredi 19 Mai 2021, des membres de la communauté nigérienne vivant en Côte d'Ivoire se faisaient violentés par des ivoiriens, suite à un malentendu issu de la lecture d'une vidéo postée sur la toile. Dans cette vidéo des individus pris pour des ivoiriens étaient malmenés. N'eût été le tact et la réaction appropriées des autorités ivoiriennes ainsi que le calme et la hauteur d'esprit du gouvernement nigérien, cet incident aurait pris des proportions de crises diplomatiques aux conséquences graves. Dans ce cas d'espèce, pour comprendre à peu près comment les choses auraient pu se passer, nous avons sollicité la collaboration d'énarques qui ont accepté sous le couvert de l'anonymat de nous éclairer.

Il ressort de nos échanges que les relations diplomatiques sont des rapports de bons procédés. Le métier d'ambassadeur c'est d'abord l'élégance, la courtoisie et la bienséance. Lorsque ces principes sont foulés au pied par un État il peut être interpellé par l'État d'accueil. Et cela se fait par une convocation de l'ambassadeur pour qu'il s'explique sur les raisons qui ont pu détériorer les relations diplomatiques.

Par exemple dans le cas des récents incidents avec les ressortissants nigériens, l'ambassadeur de Cote d'Ivoire au Niger aurait pu être convoqué par les autorités nigériennes, notamment par le ministère des affaires étrangères et de la coopération dirigé par Massaoudou Hassoumi pour donner les raisons de ces agissements qui n'auraient jamais dû exister entre pays entretenant des relations diplomatiques. 

De même, l'ambassadeur du Niger en Côte d'Ivoire aurait pu être convoqué par son pays pour consultation. Pour comprendre ce qui n'a pas marché mais aussi pour prendre des instructions afin de gérer cette crise de manière à ce qu'elle n'affecte pas profondément les relations diplomatiques. Le rappel des ambassadeurs de part et d'autre sans être une rupture des relations diplomatiques peut s'apprécier comme une suspension de celles-ci.

Il y a des conséquences naturellement à cet état de fait. Dès lors qu'on n'a pas de relations diplomatiques on sort du cadre de la courtoisie, de l'élégance et en ce moment tout peut être permis, la confrontation physique n'est pas à proscrire. N'oublions pas que les relations internationales peuvent être pacifiques (diplomatiques) ou belliqueuses (crises, tensions)

Lorsqu'il est convoqué par les autorités du pays hôte, au nom de l'élégance du métier d'ambassadeur et par principe, l'ambassadeur ne peut se soustraire sauf à invoquer des raisons évidentes de sécurité. Or, de façon générale, la dimension sécurité fait partie des conditions de la convocation de l'ambassadeur. N'oublions pas que la convocation survient généralement à l'occasion d'une crise ou d'un malentendu sur une question donnée. 

En tout état de cause, il ne peut être porté atteinte à l'intégrité physique d'un ambassadeur, sa sécurité étant en premier assurée par le pays d'accueil. L'inobservation de ces principes peut aboutir à des crises aux conséquences imprévisibles.

Au nom de l'inviolabilité des représentations consulaires et diplomatiques et au nom de l'immunité diplomatiques, chaque pays s'engagent à avoir les mêmes pratiques que l'autre pays. Les ambassadeurs ne peuvent en principe, pas être sanctionnés par le pays d'accueil. Toutefois, si son comportement déroge aux règles et pratiques diplomatiques il peut etre déclaré "persona non grata" c'est à dire personne n'étant pas la bienvenue par le pays d'accueil 

Sinon il peut être tout simplement rappelé par son pays, généralement la raison invoquée, cest pour consultation le temps d'apaiser les tensions à la base de ce rappel et de le remplacer en toute élégance.

SRANKPAWA BOUAKE Vdi0406211915

Photo: Internet

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

côte d'ivoire niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires