Sign in
Download Opera News App

 

 

Désormais à Bouaké : les défis qui attendent la Sotra dans la capitale de la Paix

« À Bouaké, les bus sont là, la Sotra est là ! » s’est exclamé le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, très satisfait de voir les autobus flambants neufs de la Société des Transports Abidjanais investir la capitale de la Paix, deuxième ville du pays en terme de démographie. 

Pour Patrick Achi, cette volonté d’étendre les activités de la Sotra en dehors de la ville d'Abidjan émane du leadership d'une personne, le Chef de l’État, Alassane Ouattara. C’est aussi la concrétisation d’un projet datant des années 1980 qui vient ainsi de se réaliser. « En à peine 1 an » a rappelé le Premier ministre et «sous le leadership du Président de la République, Alassane Ouattara, ces transports urbains modernes sont devenus une réalité » dans le Chef lieu de la région de Gbêkê.

Pour le Premier ministre, ces autobus « vont changer la ville et les vies » car «ils incarnent cette Côte d’Ivoire qui développe ses régions». Ce sont donc des dizaines d’emplois directs qui seront créés. La ville va aussi gagner en dynamisme sur le plan économique en plus du paysage urbain qui va prendre des couleurs avec ces autobus qui vont arpenter les artères de la ville.

La Sotra a donc déployé depuis ce vendredi une centaine d’autobus répartis sur 8 ligne qui rallieront différents quartiers de la ville pour le bonheur de milliers d'usagers. Jusque là, les populations s'en remettaient pour leurs besoins de déplacement à un parc automobile constitué de taxis urbains vieillissants et aux célèbres motos taxis certes pratiques et souples à l'usage mais qui sont à la base de nombreux accidents de la circulation, malheureusement bien souvent dramatiques.

Toutefois, de nombreux défis attendent la Sotra. En effet, à la faveur de la longue crise militaro politique qui a consacré la partition du pays en deux, il s’est développé dans la ville de Bouaké et dans bien d'autres villes des ex zones Centre Nord Ouest, un mode de transport atypique, les motos taxis. Les populations se sont depuis, habituées à ces engins à deux roues. Des particuliers aussi les ont adoptées et en ont fait désormais leur moyen de déplacement privilégié. Les motos taxis qui inondent la ville et qui par leur souplesse d’exploitation ont l’avantage de déposer leurs clients jusqu’à domicile constitueront un sérieux concurrent de la Sotra. Il est donc clair que certaines populations mettront certainement du temps à adopter ce nouveau moyen de transport surtout si le temps moyen d'attente d’un autobus est long.

Cependant, la sécurité qu’offrira les autobus de la Sotra, le coût fixe du ticket accessible aux petites bourses, la desserte des quartiers éloignés du centre ville et surtout de l’Université Alassane Ouattara sont autant d’arguments qui permettront à cette entreprise de s’implanter progressivement et durablement dans le Gbêkê.

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

alassane ouattara patrick achi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires