Sign in
Download Opera News App

 

 

Sanctions contre le Mali : quelles conséquences pour ses voisins ?

Le dimanche 09 janvier dernier, à Accra, les chefs d'États africains de la CEDEAO (communauté économique des états de l'Afrique de l'ouest) ont pris un ensemble de mesures diplomatiques et économiques contre le Mali.

Cependant, force est de constater que ces sanctions économiques contre le Mali créent un effet boomerang sur ses voisins que sont le Sénégal et la Côte d'Ivoire.

Il est tout à fait clair que la Côte d'Ivoire et le Sénégal qui sont deux pays exportateurs vers le Mali vont subir des pertes économiques.

Nous avons les voitures neuves et voitures d'occasions en provenance d'Europe et d'Asie et les produits manufacturés qui doivent transiter par le port autonome d'Abidjan avant de parvenir au mali qui sont bloqués. C'est un manque à gagner.

Il y a également la suspension des transactions financières qui constitue une difficulté pour les quelques millions de Maliens résidant en Côte d'Ivoire et qui transfèrent régulièrement de l'argent dans leur pays d'origine.

Par ailleurs, fermer les frontières au Mali qui est un gros exportateurs de betails, aura pour conséquence une flambée des prix de la viande de bœuf au Sénégal et en Côte d'Ivoire.

Au delà de toutes ces mesures et ces conséquences,

les hommes politiques doivent comprendre que là où ils échouent, ils ouvrent la porte aux pouvoirs militaires. Ils doivent appliquer la démocratie dans toute sa rigueur.

En attendant que la démocratie s'applique dans toute sa rigueur, on espère que la CEDEAO retournera à la table de négociations avec le Mali. Mais aussi que la junte au pouvoir soit moins radicale sur la durée de la transition.

Content created and supplied by: Kskd (via Opera News )

Côte d'Ivoire Mali Sénégal

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires