Sign in
Download Opera News App

 

 

Fête de la génération Êbêb à orbaff (Dabou) : Mabri Toikeusse aux côtés de la génération au pouvoir

Le Président Abdallah Albert Toikeusse MABRI a pris part à la fête de la génération Êbêb le vendredi 09 Avril à Orbaff ( DABOU) avec une importante délégation . La cérémonie de sacre a commencé le samedi par un discours prononcé par le président de la génération Nigbessi.

C'est le processus de la remise du pouvoir à la génération en attente pour le (pouvoir) rendre légitime et légal : il s'agit principalement de prières adressées au Tout-Puissant, de conseils de bonne gestion du village… La nouvelle génération qui accède ainsi au pouvoir d'État en pays adioukrou (les Êbêbou) est dotée des pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif pour un exercice de huit (08) ans ! 

En elle-même, la cérémonie se caractérise par les principales étapes suivantes : une pincée de kaolin est mise sur le front du candidat à la chefferie (le Millôwôl), entre les deux arcades sourcilières (siège de la conscience).

Puis, d'autres attributs tels que le pagne, le chapeau (porté en permanence) et la canne du pouvoir (le 03e pied remis par Le Tout-Puissant et servant d'appui au commandement) lui sont remis. Parallèlement à cela, il faut savoir qu'en public, les plus jeunes portent leur pagne à la taille (en bas). Quant aux aînés, ils portent leur pagne à l'épaule gauche (en haut, "en bandoulière ").

Après cela, les Ôbôdjrou sont autorisés à porter leurs attributs en public.

Le Millôwôl (Chef de la génération) sera investi par un processus de siège occupé 03 fois : on le fait asseoir et relever 03 fois. À la 03e fois, il est investi. Le Millôwôl est aussi Chef religieux. Il doit toujours privilégier la voie de la concertation pour la résolution des conflits. Le Millôwôl est le seul à pouvoir convoquer les assemblées de village.

Quant à la remise des attributs de la sécurité (la machette), sont invités les Abroman. Ce sont eux qui les remettent aux Nigbessi. Il y a donc 02 temps forts à l'Êbêb : la cérémonie du sacre et la remise des attributs de sécurité. Les Abroman remettent le pouvoir de la sécurité aux Mbédié. Le pouvoir d’État est exécuté en accord avec les 03 autres générations.

216 hommes et 307 femmes constituent la nouvelle génération régnante. Les plus anciens des générations précédemment au pouvoir sont au nombre de 07 : 06 femmes et 01 homme.

Les fêtes de génération en pays adioukrou sont l'occasion d'un recensement général des habitants (les adultes) du village. Par ailleurs, intervient la « danse-interprétation » ! C’est une danse réservée aux nobles : elle est effectuée avec harmonie entre le danseur et les tambourineurs.

04 phases la marquent :

les salutations, la demande de pardon pour les erreurs éventuelles dans les pas de danse, la soumission pour montrer que les aînés sont ceux auprès de qui doivent être toujours pris les conseils avisés en toute humilité, la danse à proprement parler.

Notons que le Dr. Mabri Toikeusse est membre de cette génération qui prend les rênes du pouvoir d'État en pays adioukrou (Orbaff) pour l'exercer.

Edmond kouassi ( Eddydy)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

albert toikeusse mabri dabou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires