Sign in
Download Opera News App

 

 

Doumbia Mamadou, chef Dozo à Daloa : "le gouvernement n'a rien à voir avec les Dozo"

Image d'illustration

Réunis dimanche 05 décembre dernier à Daloa (Centre Ouest), dans la région du Haut Sassandra, environ 3000 chasseurs traditionnels armés, connus sous l'appellation Dozo, se sont opposés à une opération d'enrôlement initiée par Dosso Sory, Président de la Fédération nationale de la confrérie des Dozo de Côte d'Ivoire (Fenacodeci).

Dosso Sory, connu officiellement comme président national des Dozo

Au cours de sa mission de sensibilisation en novembre dans cette région, Dosso Sory avait annoncé l'instauration d'une carte de membre en vue préserver le respect de leur code de conduite. Ce qui a suscité le courroux des autres membres de cette confrérie qui y voient une escroquerie. " Le gouvernement n'a rien à avoir avec les Dozo. Il n'y a pas de président national des Dozo. Nous avons nos cartes. Nous sommes autonomes.'' a laissé entendre Doumbia Mamadou qui se présente comme le fondateur de la confrérie des Dozo de la région du Haut Sassandra.

Image d'illustration

Pour sa part, Koné Soumaila qui dit être le chef de sécurité la ladite région, déclare Dosso Sory comme persona non grata à Daloa. Il soutient avoir informé les autorités judiciaires. Une crise que les autorités régionales et nationales devraient résoudre dans les plus brefs délais au risque d'entraîner des affrontements entre différentes fractions de Dozo.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

Daloa Dosso Sory Dozo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires