Sign in
Download Opera News App

 

 

Après 10 ans passés au gouvernement: Raymonde Goudou Coffie part la tête haute

Après une decennie passée au gouvernement, la Ministre Raymonde Goudou Coffie part avec un sentiment de fierté et de grande satisfaction.

Pendant ses 10 années de présence aux différents gouvernements qui se sont succédé, elle a fait montre de ses grandes qualités d'une dame dynamique, engagée et volontaire dans l'accomplissement de la mission qui lui a été assignée. Du Ministère de la famille, de la femme et de l'enfant en 2011, à celui de la culture et de la francophonie en 2021, en passant par la santé et la modernisation de l'administration, Dr Raymonde Goudou Coffie a montré sa grande disponibilité et son ardeur au travail.

De 2012 à 2018, elle a dirigé avec brio, le département de la santé et de l'hygiène publique. Sous sa houlette plusieurs hôpitaux généraux, CHR et centres de santé ont été réalisés. D'autres hôpitaux ont été réhabilités et équipés en un temps record. Mieux, c'est également sous son règne que l'hôpital général d'Angré a été achevé et est devenu fonctionnel. En outre, il convient de rappeler qu'en 2016, c'est grâce à l'altruisme et à la rigueur de cette dame que la terrible maladie à virus Ebola n'a pu franchir les frontières ivoiriennes. C'est une ministre qui allie intelligence, dévouement, engagement et responsabilité.

Partout oû elle a servi en tant que Ministre de la République, jamais elle n,a été prise à défaut sur ses qualités d'une gestionnaire rigoureuse et dynamique. Au moment où elle quitte le gouvernement ivoirien, il est important de préciser à l'opinion qu'elle fut une ministre fidèle et loyale au président Ouattara.

Elle part donc la tête haute en ayant le sentiment d'avoir valablement accompli sa mission. En tout état de cause, le chef de l'Etat ivoirien peut être fière du travail abattu par sa ministre à ses côtés pendant les dix années écoulées. 

S.A.

Content created and supplied by: Sebastien_Levry (via Opera News )

raymonde goudou coffie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires