Sign in
Download Opera News App

 

 

Que devons nous faire face à l’impérialisme occidental en Afrique noire?

Le continent africain regorge de nombreuses richesses qui continuent d’attirer les occidentaux en quête de matières premières pour le développement de leurs industries en vue d’accroitre leur prestige aux yeux du monde. Cette soif de puissance les a conduit au partage du continent africain décidé à la conférence de Berlin qui s’est ténu du 15 novembre 1884 au 26 février 1885 à Berlin en Allemagne. A cette rencontre ils ont décidé unilatéralement le partage de l’Afrique donc de ses richesses sans associer les africains c'est-à-dire ses habitants. Le continent africain est devenu par la suite, la propriété privé de ces impérialistes, qui s’adonnent au pillage et à son exploitation à outrance sous le regard impuissant des africains depuis tant d’années. Face à cette situation, certains leaders politiques africains désireux de faire barrage aux projets funestes de ces envahisseurs, ont été éliminés. Dans un tel contexte, que doit faire l’africain pour freiner l’occident dans son élan ? A cette question, nous pensons qu’il faut une volonté manifeste, un sursaut nationaliste à travers toute l’Afrique noire. En effet, les pays dans lesquels nous vivons, sont des territoires morcelés selon les intérêts de ceux qui ont fait ce partage. Nous devons donc y sortir, unir nos forces afin de juguler les assauts des impérialistes. Et cela doit se faire par une fédération internationale des peuples d’Afrique noire. Il est temps que l’uranium du Niger, l’or de la Côte d’Ivoire, le phosphate du Togo, etc. profitent aux africains. Si nous nous taisons, restons muets, nous demeurerons dans cette misère encore pendant des siècles et nos descendants n’échapperont pas à ces souffrances que nous endurons au jour le jour à causes de ces impérialistes. Nous devons considérer les ressortissants des autres pays africains noirs comme nos frères en éliminant en nous toute forme de xénophobie, de haine qui ne profitent qu’à nos ennemis communs. Le nationalisme et l’hospitalité sont à mon sens, des vertus que l’on doit promouvoir à travers des programmes éducatifs à l’école. L’histoire générale de l’Afrique noire doit être réécrite par des chercheurs, historiens africains qui redresseront les mensonges qu’on a servi aux peuples depuis des années.

Que Dieu bénisse l’Afrique ! 

Content created and supplied by: Rudyjulis (via Opera News )

afrique noire allemagne berlin

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires