Sign in
Download Opera News App

 

 

La RPDC met en garde les Etats-Unis après que Washington a qualifié Pyongyang de menace sérieuse.

PYONGYANG, 2 mai (Xinhua) -- La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a averti dimanche que les Etats-Unis "feront face à une crise de plus en plus grave" après que le président américain Joe Biden a qualifié le programme nucléaire de la RPDC de "menace sérieuse", a rapporté l'agence officielle KCNA.

Kwon Jong Gun, directeur général du département des affaires américaines du ministère des Affaires étrangères, a estimé dans un communiqué que M. Biden avait commis un lapsus la semaine dernière au sujet de la RPDC dans son premier discours devant le Congrès en disant que Pyongyang constituait une "menace sérieuse" pour la sécurité des Etats-Unis et du monde.

Ceci "reflète clairement son intention de continuer d'appliquer la politique hostile envers la RPDC telle que les Etats-Unis la pratiquent depuis plus d'un demi-siècle", a-t-il dit, ajoutant qu'ils "vont faire face à une crise de plus en plus grave et incontrôlable dans un avenir proche s'ils abordent les liens (bilatéraux) en s'accrochant à une politique obsolète basée sur la perspective et le point de vue de la Guerre froide".

"Maintenant que la clé de voûte de la nouvelle politique américaine à l'égard de la RPDC est devenue claire, nous serons obligés de prendre des mesures correspondantes et, avec le temps, les Etats-Unis se retrouveront dans une situation très grave", a averti M. Kwon.

Dans une déclaration distincte, le ministère des Affaires étrangères de la RPDC a également dénoncé dimanche Washington pour avoir critiqué le bilan de la RPDC en matière de droits de l'Homme, l'accusant d'avoir "insulté la dignité" du dirigeant suprême Kim Jong Un.

La semaine dernière, le porte-parole du Département d'Etat américain, Ned Price, avait publié un communiqué dans lequel il a "dénigré les mesures anti-épidémiques prises par la RPDC" pour protéger sa population contre la pandémie en les qualifiant de "violations des droits de l'Homme".

Le ministère a accusé les Etats-Unis d'avoir ouvertement exprimé leur intention de réprimer la RPDC par une "dissuasion résolue", "en niant (son) idéologie et (son) système social et en abusant des 'droits de l'Homme' comme un outil d'ingérence dans (ses) affaires internes et comme arme politique pour renverser (son) système social.

Abonner vous gratuitement à notre page pour être informé au quotidien en cliquant sur suivre situé en haut à droite de votre écran. N'oubliez pas de liker, commenter et de partager. 

Content created and supplied by: FAIZANVAMY (via Opera News )

joe biden rpdc washington

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires