Sign in
Download Opera News App

 

 

Man / les agents des radios de proximité reçoivent une formation de taille

Tonkpi : le Synappci renforce les capacités de plusieurs agents de radio


LE SYNAPPCI forme les agents de radio

Permettre aux agents des radios d'avoir un meilleur niveau et d'être mieux outillé en matière de reportage, compte rendu et dossier. C'est tout le sens de l'atelier de formation à leur endroit initié par la section régionale du syndicat des professionnels de la presse de Côte d'Ivoire (SYNAPPCI) les jeudis 29 et vendredi 30 avril à Man. En effet, au delà de son rôle défenseur des intérêts des médias de Côte d'Ivoire, le SYNAPPCI région du Tonkpi entend apporter une valeur ajoutée à la connaissance des acteurs des médias de ladite région, membres de cette section. Ainsi, durant 2 jours les journalistes, animateurs, spikers et techniciens des radios ont été formés sur 3 modules à savoir le compte rendu, le reportage et le dossier. Ce sont 3 experts que sont venus d'Abidjan membre du SYNAPPCI que sont Goria Edwige, secrétaire général de la politique du genre au SYNAPPCI, Serge Adams Diakite, 3ème secrétaire, Singo Michel, secrétaire national dudit Syndicat qui ont durant ces deux jours donnés les rudiments nécessaires aux 15 agents des radios de proximité qui étaient concernés par cette formation. Selon Landry Achille Kpan, secrétaire régional du SynappCi, section Tonkpi, cette formation vise dans un premier temps à palier à une injustice. Celle d'inclure plus les agents des radios de proximité dans les formations et les outillés pour qu'ils exercent de façon efficiente leur métier. L'occasion lui a été donné d'exhorter les hommes de médias à être plus professionnel dans l'exercice de leur mission. « Après une franche lutte que nous avons menée. Les vertus de notre métier doivent guider chacun de nous. 20 ans déjà que le SynappCi lutte pour l'amélioration des conditions de travail des journalistes et la défense de leurs droits. C'est aussi l'occasion pour nous d'exhorter les Journalistes à être plus professionnels. Il faut pas utiliser la plume ou le micro pour menacer les autorités. Le SynappCi invite les autorités à avoir un regard plus courtois à l'endroit des hommes de médias. Les journalistes sont tous égaux tous ceux qui diffusent les informations doivent être traité de la même manière. Ce séminaire vise à vous donner plus de rudiments dans l'exercice et le traitement de l'information que vous aurez », a-t-il insisté. Comme doléances, le secrétaire du SYNAPPCI a plaidé pour l'ouverture d'un compte au profit des journalistes, l'octroi d'un siège pour les hommes des médias et un véhicule de liaison pour les journalistes. Il faut préciser qu'en plus de renforcer les capacités des agents des radios de proximité et les emmener à faire la différence entre les thématiques citées ci-dessus, cette formation vise aussi à ouvrir l'esprit de ces agents sur d'autres horizons et à permettre aux bénéficiaires de la formation de we frotter à d'autres confrères et d'échanger avec eux. Présent à l'ouverture de ce séminaire le préfet de région préfet du département du Tonkpi Jean Cyrille Attri, s'est félicité de ce séminaire qui viendra améliorer la qualité du travail du journaliste. « un journaliste mal formé est un danger pour lui même et pour la société. En initiant cette formation vous avez décidé faire en sorte que les journalistes soient mieux formés. Le journaliste détient une arme qui peut devenir une bombe. Pour éviter qu'il soit un danger, il faut qu'il soit formé. J'attache un intérêt particulier à cette formation. Soutient engagement et appui. Il faut que les recommandations soient pour vous un canevas de réussite dans vos activités », a conclu le gouverneur du Tonkpi.


Doumbia Seydou

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

Côte d'Ivoire Man SYNAPPCI Tonkpi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires