Sign in
Download Opera News App

 

 

ÇA tire au Tchad ! Abidjan se barricade…des risques d'attaques signalés dans le sud

Après le Tchad, à qui le tour ? Alors que le pays du défunt président, Idriss Deby Itno fait face à une violente crise armée, suscitée par l’offensive lancée par la rébellion des FACT contre le pouvoir en place à Ndjamena, à Abidjan, on se barricade. 

Dans une note datant de ce Mardi 20 Avril 2021, l’état-major des armées Ivoiriennes sonnait l’alerte au niveau de ses troupes mettant en garde contre ‘’Des rumeurs récurrentes et persistantes’’ qui ‘’font état d’actions subversives sur l’ensemble du territoire national et en particulier dans les localités d'Abidjan, Dabou, San-pedro et Tabou’’. 

Craint-t-on l'effet domino au bord de la Lagune Ebrié ? Dans un contexte politique sous-régional teinté de contestations contre la pérennisation des régimes en place et la montée de la menace intégriste, tous les schémas de déstabilisation restent envisageables, d’autant plus que selon les renseignements extérieurs Français, la Côte d’ivoire, porte d’entrée stratégique du Golfe de Guinée, constitue une cible privilégiée pour les hordes islamistes. 

À cela, il faut ajouter l’environnement politique précaire qui prévaut dans le pays. La récente crise électorale du 3ème mandat a accentuée les clivages. Le régime en place à Abidjan semble être en train de prendre la mesure des risques qui gangrènent la stabilité du pays. L’attaque de cette nuit à Abobo pourrait en être un signal concret. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires