Sign in
Download Opera News App

 

 

30 ans en arrière : on aurait pu éviter le coup d'État de 1999 et la crise post-électoral de 2010

La communication est un fort instrument de la vie de toute société qui aspire un meilleur lendemain. On l'aperçoit partout et même dans la vie politique. De toute les facettes de la communication, le dialogue est à saluer pour sa performances, et même quand elle est utilisée à mauvaise échéance. 

Voici maintenant plus de 30 ans que la Côte d'Ivoire a été fissurée par des divergences d'obédience politique, pourtant la solution était sous nos yeux sans qu'on le sache.

Faisons un pas en arrière pour mieux comprendre l'histoire: 

Nous étions à un seul parti politique le PDCI-RDA avant les années 90, puis la naissance de la démocratie , nous a conduit à deux partis politiques : le géant PDCI-RDA et le minuscule FPI en son temps. Malheureusement l'absence de dialogue qui a existé entre Felix Houphouët Boigny et Gbagbo a été la brèche " d'une communication sans dialogue ". Ce type de communication a conduit à la division du PDCI-RDA en son temps avec le retrait de Auguste Denis pour créer le RDR de Ouattara aujourd'hui. Malheureusement, plusieurs des autres partis politiques en côte d'ivoire sont nés de cette manière, soit par ce qu'ils ne sont pas acceptés , soit par ce qu'ils sont rejetés par leur idéologie sans raison.

Aujourd'hui, trois partis politiques patinent sur la scène politique en côte d'ivoire, ce sont : le PDCI-RDA, le FPI et le RDR. Si ce dialogue avait précédemment existé, on aurait certes avoir plusieurs partis politiques mais on aurait connu une paix durable. 


Si vous avez aimé l'article ,n'oubliez pas de partager, de commenter et surtout de vous abonnés à notre page pour ne manquer en aucunes des prochaines publications.

Content created and supplied by: Succèsplus (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires