Sign in
Download Opera News App

 

 

Oumé : le maire Lagui Joachim change le visage de sa commune, « or donc c’était possible!»

Arrivé à la tête de la mairie d’Oumé, le 13 octobre 2018, la ville avait une allure de dépotoir avec ses rues jonchées d’ordures. La cour et le bâtiment qui abritaient la municipalité n’y échappaient pas. On se demanderait comment ses prédécesseurs ont pu travailler dans ces conditions ? Ce n’est pas le député-maire qui nous contredira.

« Pour moi, notre population ne mérite pas les bâtiments que nous avons trouvés dans cette cour en 2018 », a fait savoir M. Lagui, pour justifier l’investissement. Il a expliqué qu’au regard du niveau de dégradation très avancée du bâtiment de l’état-civil et de l’administration générale, il avait rêvé d’un bâtiment digne de la commune, dès son arrivée à la tête de la mairie d’Oumé en 2018. Un investissement global de 390 millions Fcfa a permis ces travaux.

« Dès notre prise de service, nous avons décidé d'offrir un meilleur cadre de travail à notre population. Quand je venais à la tête de la mairie en 2018, tous les bureaux étaient dans un état de dégradation très avancé. Le maire que je suis, n'avait pas de bureau et celui dont on a hérité était dans un état que je n’ai pas envie de décrire.

Au regard de cette situation, nous avons décidé de construire une mairie digne des autres mairies que nous avons l'honneur de découvrir à Abidjan et dans les grandes villes. Nous sommes au 21ᵉ siècle, les choses évoluent, il fallait pour ce faire construire un bâtiment avec toutes les commodités pour la belle ville d'Oumé qui est un carrefour», s’est  justifié Lagui Kouassi Joachim, député maire de la commune de Oumé.

D’un coût global de 124 millions francs CFA, dont plus de 97 millions FCFA d’apport de la mairie, le cabinet est un bâtiment de R+1, dont les travaux ont duré deux ans. Il accueille les nouveaux bureaux de la mairie, avec une vue panoramique sur la ville d’Oumé.

Il en a profité pour révéler que le bâtiment peint aux couleurs de la ville d’Oumé, bleu-orange, symbolise la jeunesse, le dynamique et traduit la rigueur, la précision, l’organisation, la planification, la recherche de perfection et le respect des normes.

 « La couleur bleu-orange est désormais la couleur de notre commune », a-t-il dit, révélant que bientôt le ravalement des façades des bâtiments administratifs sera fait de ces deux couleurs, en commençant par ceux de la sous-préfecture.

Déjà en décembre 2018, la mairie avait réhabilité les bâtiments de l’Etat-civil, puis 2019, celui de l’administration générale ainsi que le début des travaux de construction du cabinet municipal.

Au final, la beauté de cette bâtisse a fait rêver plus d'un parmi les convives dont le préfet du département de Oumé, qui ne s'est pas empêcher de le faire savoir. « Si j'avais ça comme résidence, je serai très heureux (...) C'est un joyau architectural», a ironisé Yao Kouakou, préfet du département d'Oumé. Le gouverneur a pour terminer, invité tout le conseil municipal à l'union et à l'esprit de dépassement pour le développement du département.

GRO avec AIP

 

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

Oumé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires