Sign in
Download Opera News App

 

 

Tournée dans le Gôh et le Loh Djiboua / Politique de développement : voici le constat d’Affi N'guessan et son remède idoine

Après 20 jours passés dans les régions du Gôh et du Loh Djiboua, le Premier Pascal Affi Nguessan, Président du Front populaire ivoirien (FPI), a animé un meeting de clôture le dimanche 28 août 2022 à la place publique de la ville de Guibéroua. Devant les militants et sympathisants de son parti et également les leaders religieux et de communautés allogènes et allochtones, il a fait un constat saisissant du mal être des populations qui lui ont réservé un accueil chaleureux.

« La tournée a confirmé la pertinence de notre grand projet de décentralisation et de régionalisation du processus de développement (…) Partout, nous avons noté que les besoins des populations en matière d’infrastructures sont nombreux et pressants. Qu’il s’agisse de routes, il y a des localités qui sont totalement enclavées, coupées du reste de la région. Il y a des besoins en eau potable dans certaines localités.

Il y a des localités qui ont besoin d’écoles ou, parce que les écoles sont en mauvais états, ont besoin d’être réhabilitées. Mais nous avons surtout noté une économie locale qui repose essentiellement et uniquement sur le café, le cacao, l’hévéa, le palmier à huile. Il n’y a pas d’industrie, de diversification économique. Tout cela constitue véritablement un handicap.

Cette tournée a révélé, de la part de la population, un sentiment d’abandon et de solitude. Elle a révélé un besoin de solidarité et d’intégration. L’effervescence que nous avons vue dans tous les villages traduit en réalité un appel au secours. « Nous avons trop souffert. Notre engagement au FPI n’a pas produit les résultats que nous avons escomptés. Nous avons trop donné à la Côte d’Ivoire, ne nous oubliez pas », semblait nous dire les populations que nous avons rencontrées », a égrené le Président Pascal Affi Nguessan.

Il a alors profité de l’occasion pour dévoiler un pan de son projet de société et son programme de gouvernement. « Pour la renaissance de la Côte d’Ivoire, pour la renaissance de Guibéroua, nous devons approfondir la décentralisation et régionaliser le processus de développement », a déclaré le Président du FPI, précisant que c’est la colonne vertébrale des actions de son parti.

Comment l’ancien Premier ministre ivoirien, s’il est élu Président de la République, compte mener son processus de décentralisation ? « Dans notre politique, chaque région sera comme une petite Côte d’Ivoire avec son Président et avec sa part du budget national. Le pouvoir central va s’occuper de tout ce qui nous est commun », a-t-il indiqué. Avant de révéler que ce qui est spécifique à chaque région sera l’affaire des régions elles-mêmes. C'est à elles de s’en occuper.

Pour y arriver, le Président du FPI a rappelé la nécessité de faire des reformes. Selon lui, « il faut que les compétences soient dévolues aux régions à travers la Constitution. Elle doit mentionner clairement le rôle de l’Etat central et le rôle des entités décentralisées. Ensuite, il faut des moyens humains plus importants. »

L’ancien Premier ministre, en plus des moyens financiers qui devront être mis à la disposition des Mairies et des Conseils régionaux, il faut trouver un personnel qualifié. Ce qui n’est pas le cas en ce moment, note-il.

 

Saint-Claver Oula

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

affi n'guessan loh djiboua pascal affi nguessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires