Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : Alassane, Bédié et Gbagbo enfin exclus des Élections présidentielles à venir ?

Au moment où la question de la place à une nouvelle génération pour conduire les destinées du pays anime la scène du débat politique en côte d'ivoire, nous apprenons qu’un projet de loi sera transmis bientôt au parlement. En effet, depuis quelques jours, le débat récurrent sur la limite d’âge des candidats à la présidentielle revient sur le devant de la scène politique. Dans un pays où 78% de la population a moins de 35 ans, c'est toujours les trois mêmes leaders qui occupent le devant de la scène politique depuis trois décennies : Alassane Ouattara:79 ans, Henri Konan Bédié: 87 ans et Laurent Gbagbo: 76 ans. Mais un député relance le débat sur la limitation de l’âge pour devenir président de la République en Côte d’Ivoire et assure que la question sera soumise au Parlement en 2022 pour que le plafond des 75 ans prévu dans la Constitution de 2000 et qui avait été retiré dans celle de 2016 revienne. Il s'agit en fait du député indépendant et maire de Tiassalé, Antoine Assalé Tiémoko qui a, dans un post sur Facebook relancé le débat par intitulé: « l’âge de la retraite politique ». Dans ce court texte, il affirme qu’<< à l'ouverture de la session parlementaire d'avril 2022, un texte de loi d'origine parlementaire portant modification des conditions d'éligibilité à la présidence de la république avec limitation de l'âge à 75 ans et visite médicale, sera sur la table des députés >>. En un mot, il proposera de restaurer la limite d’âge pour les candidats à la présidentielle à 75 ans.


Par ailleurs, si ce projet de Loi est approuvé par les parlementaires, les trois grands leaders : Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo seront forclos à la présidentielle de 2025 et avec eux, d'autres responsables politiques ivoiriens. En fait, la loi touchera aussi Simone Ehivet Gbagbo, l'ex-Première dame née en 1949 et qui aura 76 ans en 2025. Danièle Boni Claverie sera elle aussi de la liste des forclos. Sont également touchés par cette loi : Dr Assoa Adou qui aura 80 ans en 2025, le président de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire Nanan Amon Paul Désiré Tanoé qui aura aussi 90 ans en 2025. L'actuel Médiateur de la République, Adama Toungara qui aura 82 ans. Idem pour le président du Conseil économique, Social, Culturel Environnemental, le Dr Eugène Aka Aouélé né en 1948, et qui aura 77 ans en 2025. En outre, si l’élu de Tiassalé, entend déposer ce projet de loi avec d’autres parlementaires indépendants mais aussi issus des rangs de la majorité, et de l’opposition, c'est parce qu'il souhaite un changement de la vie politique en côte d'ivoire pour que l'ancienne génération laisse la place à une nouvelle génération avec des idées qui répondent aux exigences du monde actuel. De plus, il faut dire que, en annonçant cela plus de sept mois à l’avance, Antoine Assalé Tiémoko espère que le débat aura le temps d’infuser. Car restaurer la limite d’âge nécessite une modification de la Constitution votée par les 2/3 des parlementaires en 2016 réunis en Congrès.


Mais déjà, la question fait des divisions sommet de l’État et même au sein des partis politiques. Car les adversaires de la limite d’âge estiment que ce n’est pas à la loi d’exclure des personnalités qui ont eu tour à tour les suffrages des Ivoiriens. Quant aux partisans, ils considèrent que leur mise à la retraite forcée provoquerait un renouvellement nécessaire de la classe politique.

Et vous chers lecteurs, qu'en pensez-vous ?

Votre avis nous intéresse...!!!


Source :

https://www.infinix.club/forum/830/5948237

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

côte d'ivoire henri konan bédié laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires