Sign in
Download Opera News App

 

 

Financement du terrorisme au Sahel : un officier français désigne formellement le coupable !

Le livre explosif du Lieutenant-Colonel Émile Marie (Photos: Googol)

C’est le Qatar qui finance le terrorisme djihadiste au Sahel, notamment Ansar Dine du nord Mali. C’est le Lieutenant-Colonel, Émile Marie, officier parachutiste, ancien d’Afghanistan, du Centrafrique et du Sahel qui l’affirme dans son livre « Les Sociétés militaires Privées », à la page 49.

Cet extrait du livre de l’officier français est partagé sur YouTube. Cette information donnée dans le livre sur les sociétés sécrètes, ne manque pas de susciter mille interrogations. En effet, ce petit pays du Golfe persique (11.586 km2) et plus précisément de la péninsule d’Arabie investit à tour de bras dans le monde entier, par l’entremise de son fonds souverain, Qatar investment autority (Qia).Ces "fous d'Allah" recevraient des financements du Qatar pour perpétrer les tueries de masse

La France est parmi les 5 premières destinations des capitaux de Qia. Elle engrange à elle seule, plus de 25 milliards d’euro, soit environ 16.400 milliards de francs Cfa. En France toujours, Paris Saint Germain (Psg), le club de la capitale est propriété de Qatar Sports investments, depuis 2011. C’est avec des sommes faramineuses englouties dans ce club qui lui permet d’attirer des stars planétaires comme Leonel Messi ou Neymar da Silva Santos Jùnior, dit Neymar.

L’activité moins orthodoxe de ce pays des pétrodollars serait donc le financement du terrorisme international. Il est clair que si l’officier supérieur français en parle sans fard dans son livre, c’est que cette activité criminelle est connue du monde du renseignement à travers la terre entière. Comment le gouvernement français et les autres pays européens qui disent être au Sahel pour combattre les terroristes djihadistes peuvent-ils s’accommoder avec ce double emploie de l’argent des Qataris ?Les populations du Sahel jugent l'action de l'armée française, ambiguë

Les populations des pays du Sahel qui n’ont de cesse de dénoncer les ambiguïtés de l’intervention militaire française n’ont-elles pas là une raison indéniable de se méfier de cette armée dont la présence n’a rien changé à la situation sécuritaire ? Comment la France qui reçoit des fonds aussi importants du Qatar peut-elle librement condamner ce pays pour son financement du terrorisme ?

Toutes ces questions montrent bien que la lutte contre le terrorisme au Sahel ne peut être continuellement sous-traitée par la France qui n’y montre pas d’entrain particulier. Peut-on parler alors d’un conflit d’intérêt ? En tout cas, tous ces pays du sahel doivent prendre leur destin en main.

Théodore Sinzé

 

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

Qatar Sahel Émile Marie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires