Sign in
Download Opera News App

 

 

Assalé Tiémoko : ''nous n'avons eu aucune proposition de loi sur l'homosexualité au parlement''

Les nombreuses sorties des uns et des autres sur une probable introduction de l'homosexualité dans la loi ivoirienne, prendront-elles fin maintenant ? Annoncée pour ce Mardi, cette loi n'a finalement pas été proposée au parlement comme le dit le député-maire Assalé Tiémoko.

En effet, depuis un certain temps, les hommes de Dieu, les politiciens et le citoyen lambda sont accrochés à cette affaire d'adoption d'une loi sur l'homosexualité au parlement ivoirien. Même s'il existe des homosexuels dans nos sociétés depuis belle lurette, à la vue et au su de tous, la société africaine et ivoirienne ne souhaite pas que ces derniers agissent toutefois comme bon leur semble. Attaché à sa religion et aux us et coutumes, l'africain ne semble pas encore prêt à accepter cela.

Raison pour laquelle des voix s'étaient levées contre l'introduction d'une loi promouvant l'homosexualité dans la constitution ivoirienne à travers les députés de la Nation. Mais l'un de ces élus de la Nation, Assalé Tiémoko nous apprend que cette proposition de loi n'a même pas été à l'ordre du jour, ce Mardi 30 Novembre, au parlement. Sur sa page Facebook (Meta), le député-maire de Tiassalé nous informe que parmi les sujets abordés à l'hémicycle, il n'y a pas eu de proposition de loi sur l'homosexualité comme l'avait annoncé bon nombre de personnes.

Pourtant, il avait été reproché aux députés du parti au pouvoir de vouloir voter cette loi. Mais, Assalé Tiémoko affirme qu'il n'y a eu aucune proposition de loi dans ce sens. Selon lui, la notion d'orientation sexuelle avait déjà été retirée en commission et elle n'est pas réapparue en plénière comme convenu avec le commissaire du gouvernement le 28 Septembre dernier. Les sujets abordés ce jour, concernaient uniquement les projets de loi portant sur le budget 2022 de l'État et du code pénal.

Il précise que le texte a été voté à l'unanimité de ses confrères. Après les remous sur cette affaire, le député-maire de Tiassalé pense qu'il faut maintenant passer à autre chose.


Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

assalé tiémoko

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires