Sign in
Download Opera News App

 

 

Développement de la région du Bélier : un schéma régional d’aménagement du territoire validé

Débuté le 29 septembre 2021 dernier, le Schéma régional d’aménagement, du développement du territoire du Bélier a été validé le mercredi 9 mars dernier à la salle de mariage de la mairie de Toumodi. Cela, en présence des autorités préfectorales, du Président du conseil régional du Bélier, des vice-présidents et des conseils régionaux. Étaient présents, les parties prenantes, les forces vives de la région, les directeurs régionaux et départementaux, les chefs de services, les mairies etc.

Désormais boussole pour le développement du Bélier sur la période 2021-2041, la Sradt a suivi toutes les étapes (enquêtes, entretiens et recueils d’informations ayant conduit à un diagnostic territorial), qui ont abouti à la restitution et à la validation des résultats consignés dans des documents qui ont été remis de façon officielle au Président du conseil régional du Bélier, Yéboué-Kouamé Kouassi Pascal. Avant de remettre lesdits documents, sieur N’Draman N’guessan Roger, responsable du cabinet Afric-Urba, ayant conduit les travaux, a fait connaître les cinq axes majeurs du Sradt par lesquels les actions prioritaires seront déclinées. A savoir soutenir le développement respectueux de l’environnement et la valorisation des ressources naturelles territoriales ; l’amélioration du cadre de vie et de la qualité de vie des populations ; le renforcement de la compétitivité et de l’attractivité de la région ; la promotion d’une économie verte et circulaire ; et enfin l’axe 5 faire des politiques publiques un outil central en aménagement du territoire.

Ces axes désormais des défis et des enjeux, ont été considérés par le patron du Bélier, Yéboué Pascal comme énormes mais pas insurmontables « Les défis sont énormes mais ils ne sont pas insurmontables ; parce que nous sommes en Côte d’Ivoire et impossible n’est pas ivoirien comme l’a dit le Président Houphouët-Boigny… », s’est-il rassuré de ne pas baisser les bras malgré ces préoccupations importantes « Et donc les défis sont de tous ordres : au niveau de l’éducation, au niveau de la santé, au niveau du cadre de vie ; tous ces défis méritent d’être relevés. Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir élaboré ce Schéma régional d’aménagement et de développement du territoire (Sradt) qui est une boussole pour que de 2021 jusqu’à 2041 nous sachions où nous allons. Tant il est qu’on ne peut aller quelque part si on ne sait pas où aller, comment y aller, avec qui y aller, avec quoi y aller. Donc c’est l’objectif que nous voulons atteindre ici aujourd’hui même. Tout à l’heure nous avons, encore en atelier, défini les axes prioritaires.

Les défis, énormes, les enjeux sont énormes mais il faudra choisir pour qu’on puisse avancer dans le développement. Le développement c’est vrai, ce sont les infrastructures mai ce sont les hommes, leur cadre de vie, pour qu’ils se sentent bien. Si nous voulons que l’exode rural cesse, il faut que les jeunes puissent trouver à s’employer ici, sur le territoire, il faut que leur cadre de vie soit attractif et attrayant pour ne pas céder aux mouroirs des grandes villes. Tout cela c’est un défi et nous nous attelons à le faire ; jusqu’en 2041 nous avons encore le temps de le faire mais allons-y vite ! », a-t-il montré l’intérêt d’un outil avant de souligner que ce Sradt est adossé au Programme national de développement (Pnd) « Tout ce que nous faisons est adossé au Pnd. La stratégie nationale prime sur la stratégie régionale. C’est à partir du Pnd que nous allons décliner aussi ce que nous pouvons faire. Ça doit être dans une complémentarité que nous agissons ; nous n’allons pas contre le Pnd, bien au contraire nous cherchons à le traduire de façon concrète à notre niveau… »

Se penchant sur l’épineux problème d’orpaillage clandestin qui mine les régions, Yéboué-Kouamé Pascal a fait connaître sa vision des choses « L’orpaillage clandestin j’allais dire c’est un phénomène national qui sévit ici dans notre région. Dans le cadre du Schéma régional d’aménagement du territoire nous allons l’adresser ; mais sous quelle forme ? Nous allons l’englober dans le développement minier ; il ne faut pas le prendre de façon sectorielle orpaillage clandestin ; c’est le développement minier qui doit permettre de pouvoir résoudre ce problème. »

Venu au nom du ministère du plan et du Développement, Tayé Fidèle a assuré l’équipe du conseil régional de l’accompagnement dudit ministère dans la mobilisation des partenaires techniques et financiers pour le financement des projets qui émaneront de cette importante étude qu’est le Sradt. Ouvrant les travaux le préfet de région, préfet de département de Toumodi, Gueu Patrice n’a pas manqué de saluer cette initiative du Conseil régional qui dote ainsi toute la région d’un instrument pour son développement. C’est pourquoi il a appelé chacun des acteurs à une prise en compte des décisions contenus dans ce Sradt.

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

développement d’aménagement régional territoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires