Sign in
Download Opera News App

 

 

Décentralisation : Abidjan en chantier, les villes de l'intérieur du pays souffrent

3eme, 4eme et 5eme pont à Abidjan, Y4 ou ceinture d'Abidjan, voie de contournement partant de Bassam Vitré à Bingerville pour joindre Cocody, Abobo, Anyama, Songon, Carrefour Jacqueville, le bord maritime et le port. Abidjan est en chantier. Est ce là la solution à l'engorgement de la capitale économique ivoirienne ?

Les autres villes du pays ne jouissent pas de cette renaissance. Yamoussoukro, la capitale politique en est une illustration. Le contraste est éloquent car les collectivités territoriales sont dépouillés de leurs ressources financières au profit des ministères centraux. Les prélèvements de redevance sur les factures d'électricité et d'eau des contribuables ainsi que le ramassage des ordures sont reversés à l'Agence nationale de gestion des déchets (ANAGED). Celle-ci a offert jeudi 2 décembre dernier du matériel de salubrité à la Mairie de Jacqueville après maintes sollicitations. Le dernier courrier du maire Joachim Beugre date du 2 juin dernier, soit cinq mois. L'ANAGED semble focaliser sur la propreté de la ville d'Abidjan.

De même, les quote parts des impôts des communes et régions sont réduites au profit des 12 districts crées le 9 juin dernier. A titre d'exemple, la commune de Tiassale a vu sa quote part passée de 867 millions Frs Cfa en 2019 à 235 millions Frs Cfa en octobre 2021, soit une réduction de 652 millions Frs Cfa selon le député maire Assale Tiemoko. C'était le 1er décembre dernier. Difficile d'aller à une véritable décentralisation avec une telle politique.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires