Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire déchets toxiques : des victimes très remontées contre Bictogo, voici la raison

Le navire Probo Koala, avait illégalement déversé des produits toxiques dans la périphérie d’Abidjan en 2006. Le déversement toxique avait provoqué au moins 17 décès et des milliers d’intoxications. En février 2007, un premier accord avait été trouvé avec la société hollando-suisse Trafigura, ayant affrété le Probo Koala, portant sur le versement de 100 milliards FCFA .

Deux ans plus tard, en septembre 2009, un second accord avait été passé entre le gouvernement ivoirien et la société hollando-suisse, portant cette fois sur un montant de 22,5 milliards de francs CFA, en échange de l’abandon des poursuites par l’État.

Tout semblait aller pour le mieux lorsque contre toute attente, les victimes déchets toxiques organisées au sein du Réseau National Pour La Défense Des Droits Des Victimes Des Déchets Toxiques De Côte d’Ivoire dite RENADVIDET-CI ont projeté à partir du mercredi 07 avril 2021 à 10 h de faire des sit-in pacifiques devant la présidence, la primature ainsi que devant le bureau du sieur Adama Bictogo pour réclamer leur indemnisation.

Ils accusent le directeur exécutif du RHDP Adama Bictogo "d'une présumée rétention de la coquette somme de 600 millions de francs destinés à leur indemnisation".

Pour eux, cette décision intervient suite à plusieurs démarches infructueuses des victimes effectuées depuis 2011 auprès du député d'Agboville en vue de se voir reverser leur indemnisation par celui-ci.


Source; KOACI

Content created and supplied by: parfait48 (via Opera News )

 Probo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires