Sign in
Download Opera News App

 

 

Le parti de Gbagbo se met en place progressivement: voici les derniers réaménagements, Simone oubliée?

Annoncé le mois dernier en grande pompe lors du congrès extraordinaire, le parti politique crée et voulu par Laurent Gbagbo pour rompre avec le FPI d'Affi et mettre fin aux éternels tiraillements entre les frères d'hier est désormais dans sa phase d'installation de ses organes. Plusieurs noms connus de la vie politique reviennent au devant de la scène, sauf celui de Simone Gbagbo.


Sébastien Dano DJEDJE, Agoh Marthe, Marie Odette Lorougnon, Georges Armand Ouegnin, Kuyo Tea, Koné Boubakar pour ne citer que ces noms là, font partie intégrante des personnalités chargés de l'organisation pratique du congrès constitutif du futur parti cher au Président Laurent Gbagbo.

Même si la dénomination du parti politique n'a pas encore été dévoilé, le congrès constitutif se met en place progressivement et les organes de préparation de cet événement sont déjà connus. La présidence de cette organisation sera assurée par DANO DJEDJE Sébastien, suivi des vices-Présidents ABOU CISSE, AGOH MARTHE, DEMBA TRAORE, HARDING SAMUEL, KIPRE STEPHANE, ISSA MALICK COULIBALY , OUEGNIN GEORGES ARMAND ET SAM ETIASSE   

Le comité comprend des conseillers politiques, des Secrétaires de séance, des rapporteurs, un secrétariat technique, des coordinateurs.etc...

Une réunion de prise de contact sera organisée chez Sangaré, le jeudi 16 septembre 2021. Rapporte le communiqué.


Simone Gbagbo ne fait pas partie de ce comité d'organisation du congrès constitutif, elle qui avait été coopté au rang de membre du comité élargi de réflexion, une place en dessous de sa carrure politique n'a pas digéré ce fait et avait lancé un communiqué.

L'ex premiere dame qui lancera son mouvement politique le 25 septembre 2021 compte se faire entendre dans la maison FPI par tous les moyens.


JMD

Cliquez sur suivre !

Content created and supplied by: JimDASSE (via Opera News )

fpi laurent gbagbo laurent gbagbo.. simone oubliée

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires