Sign in
Download Opera News App

 

 

Présidentielle 2025 : Tidjane Thiam a toutes les chances d'avoir les faveurs de Macron

Les 02 et 10 Novembre, lecontinentafricain.com publiait des articles évoquant le positionnement décisif que devrait avoir l'ex patron du Crédit Suisse, le banquier Ivoirien Tidjane Thiam sur la sphère politique, dans la perspective de la présidentielle de 2025.

Selon le confrère, l'ancien ministre du plan et du développement, serait le choix de l'ex chef d’état, Henri Konan Bédié pour lui succéder à la tête du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA).


Si l'actuel chef du conseil d'administration de la Rwanda Finance Limited ne s'est encore pas formellement prononcé sur son avenir politique, préférant entretenir le mythe autour de ses ambitions, son retour annoncé par lecontinentafricain.com dans sa parution de ce Mercredi 10 Novembre, pourrait tout changer.

En 2020, les médias s'étaient déjà embrasés des rumeurs d'un positionnement de ce petit-fils de Félix Houphouët-Boigny à la tête d'une transition en Côte d'Ivoire, en l'absence d'un consensus démocratique entre les principales forces vives politiques du pays, après la disparition brutale du dauphin d'Alassane Ouattara, Amadou Gon Coulibaly, le 08 Juillet 2020.


Rien n'y fit. La crise électorale ne put être évitée. Ouattara fut réélu pour un nouveau mandat dans des conditions controversées. Et l'annonce de l'adhésion de Tidjane Thiam au Conseil National de Transition (CNT) le 28 Octobre par son porte-parole, Pascal Affi N'guessan ne poussa pas non plus l'administrateur de Kering, à sortir de son silence légendaire.


Un an plus tard, les raisons de ce mutisme s'expliquent mieux avec les manœuvres en cours autour de sa personne. Notamment avec la création du mouvement "La renaissance du Bélier" qui fait ouvertement la promotion de sa candidature au sein du PDCI-RDA.


Thiam n'était pas prêt. Son irruption au devant de la scène politique aurait été un véritable choc pour une bonne partie de l'opinion publique Ivoirienne qui en dehors de son bref passage à la tête du ministère du plan et du développement entre 1998 et 1999, n'a quasiment plus jamais entendu parler de lui.


Ce tapage médiatique aura quand même eu le mérite de le ramener à la surface dans le débat politique. Et 4 ans avant le scrutin de 2025, l'heure a peut-être visiblement sonné pour le prodige de la finance internationale de sortir la tête de l'eau et de s'imposer comme l'une des valeurs sûres de l'échiquier politique Ivoirien.

Les atouts, il en dispose à profusion sur le plan professionnel. Mais, peut-être encore plus d'un point de vue relationnel. Thiam jouit d'une notoriété imposante sur la scène internationale. Et ses liens privilégiés avec le numéro 1 Français, Emmanuel Macron qui en Juin 2020 avait voulu faire de lui son ministre de l'économie, pourraient jouer pour beaucoup dans son ascension.


En tête des sondages pour la présidentielle de 2022 pour laquelle il devrait logiquement se présenter à sa propre succession, Emmanuel Macron conserve des chances sérieuses de se faire réélire sans trop grandes difficultés pour un deuxième mandat.


Cette perspective ouvrirait probablement une voie royale à son aîné et ami Ivoirien pour s'installer au Palais présidentiel d'Abidjan, le choix de Thiam pouvant paraître comme l'un des plus réalistes de la part de la France, vivement critiquée pour son soutien à la réélection d'Alassane Ouattara en 2020.


Rééditer un tel choix, Macron ne pourrait que très difficilement s'y résoudre au risque de se faire happer par l'opinion publique. D'ailleurs, le dirigeant Français, s'il venait à être réélu, devrait chercher à redorer son image sur la scène politique Africaine. Et cela passe avant tout par un adoubement de personnages politiques "propres" qui devraient incarner cet impératif de rupture.


Dans ce lot, son ami Thiam tient le profil idéal. Depuis 22 ans, il est resté à l'écart des intrigues politiques de son pays. Toute sa réputation s'est entre-temps essentiellement forgée autour de son parcours professionnel.

L'actuel locataire de l'Élysée devrait donc sans surprise miser sur lui. Encore que tout cela reste à confirmer, surtout à partir du retour effectif à Abidjan du missi dominici de l'Union Africaine (UA) pour la recherche de fonds contre la Covid-19, qui est attendu selon lecontinentafricain.com pour Décembre 2021.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

rwanda finance limited tidjane thiam

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires