Sign in
Download Opera News App

 

 

À Gagnoa : les législatives laisseront sûrement des séquelles

(Photo d’illustration)

Les législatives à Gagnoa sont très tendues entre la candidate du FPI et le candidat du PDCI-RDA, comme constaté par les différentes campagnes. A moins de 3 jours du jour fatidique, les campagnes qui nous ont été données de voir n’augurent rien de religieux. Si Odette Lorougnon est une femme de caractère qui ne vend pas sa langue au chat et dit ce qu’elle pense, Guikahué quant à lui semble moins taciturne et plus dynamique dans cette campagne.

Ces législatives auront mis à nu la scission de l’opposition dans les villes considérées comme des villes « clés » telles que Gagnoa. La malhonnêteté, les discours enflammées sont autant de situations et de faits qui illustrent a juste titre que nous sommes partis pour vivre un coup de théâtre dans cette partie de la Côte d’Ivoire. Guikahué, dit être mandaté par les présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. De l’autre côté de la rive, Marie Odette Lorougnon argue devant les populations que c’est le président Gbagbo lui-même qui lui a donné son « OK » pour venir reprendre ce qui lui revient de droit.

Au vu de ces discours enflammés, il ne serait pas inutile de penser que les législatives dans cette commune risqueront de laisser des traces dont on ne sera pas prêt d’oublier de sitôt.

Zirkov

Content created and supplied by: Zirkov (via Opera News )

Gagnoa Guikahué

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires