Sign in
Download Opera News App

 

 

FPI : quand Affi N’guessan donne raison à Gbagbo

En lieu et place d’une focalisation sur ses nouveaux défis, Pascal Affi N’guessan semble avoir opté pour l’affrontement vis-à-vis de Laurent Gbagbo depuis que celui-ci lui a laissé le Front populaire ivoirien (FPI) depuis le lundi 9 août dernier. Les propos contradictoires du Lion du Moronou, selon ses partisans, finissent par donner raison à l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo.

« Cette affaire va capoter. Ça n'ira nulle part. De la même façon que la gestion de la crise de 2002 à 2010, nous a conduit, là où, ça nous a conduit, c'est la même chose qui va se passer...Si tu n’as pas été candidat en 2020, tu ne pourras pas être candidat en 2025. Même être président de parti, logiquement, tu ne peux pas l’être, parce tu as perdu tes droits civiques. Donc à quoi rime tout ce que tu fais ? " se demandait Pascal Affi Nguessan à l'assemblée générale extraordinaire de la Jeunesse du FPI tenue le week-end dernier au siège dudit parti.

D’emblée, l’acharnement d’Affi N’guessan conduit à se demander si les réunions du parti, dont il a désormais les destinées, sont uniquement vouées à parler de Gbagbo. 

Dans sa loquacité, Pascal Affi N’guessan semble s’ériger en juriste pour donner son verdict sur le droit civique de Gbagbo. Tout porte à croire qu'Affi N'guessan se lave les mains de la gestion du pouvoir d’Etat dont il a été Premier ministre. Par ailleurs, les sorties venimeuses d’Affi N’guessan sont contradictoires.

Dans un passé récent, Pascal Affi N’guessan avait proposé la présidence du parti au président Laurent Gbagbo en guise de solution à la crise fratricide qui gangrénait le parti. Ne savait-il pas que Laurent Gbagbo était sous le coup d’une condamnation et ne pouvait être président de parti politique ?

Laurent Gbagbo qui appelle aujourd’hui ses camarades du FPI à la détermination n’a-t-il pas vite perçu cette duplicité de son ex-premier ministre au point de s’en séparer ?

En somme, si les sorties musclées d’Affi N’guessan contre Laurent Gbagbo qu’il appelait sa bonne étoile pour avoir fait de lui Premier ministre et président du FPI, visent à démontrer sa capacité de nuisance ou à exister politiquement, elles le desservent en lieu et place de lui conférer la légitimité.


Cyrille NAHIN

 

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

fpi guessan laurent gbagbo pascal affi nguessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires