Sign in
Download Opera News App

 

 

À la retraite après 33 ans de service, cet instituteur n'a que 10 mille francs : voici les raisons

En Côte d'Ivoire, nombreux sont ces travailleurs qui se retrouvent à la retraite après des décennies de travail, sans la moindre réalisation, bien qu'ayant des salaires colossaux.

C'est un phénomène qui est surtout récurent chez les travailleurs exerçant dans le domaine de l'éducation, notamment les enseignants. Très peu d'enseignants parviennent à trouver un toit ou à obtenir des réalisations avant la retraite.

C'est le cas de M. Ali Diomande, un instituteur qui après 33 ans de service, s'est retrouvé à la retraite avec la somme de 10 000 francs CFA. Dans un entretien accordé à la Radio Télévision Ivoirienne (RTI), où il s'est présenté à visage découvert, M. Diomande a affirmé être ruiné par les usuriers (communément appelés «les margouillats» dans le jargon ivoirien).

Le malheur de l'instituteur a été de contracter plusieurs prêts avec ces derniers, qu'il n'est pas parvenu à rembourser. Rappelons que les usuriers ou margouillats, octroient des prêts dont le taux d'intérêt est largement supérieur à la norme. Ce qui est suicidaire pour les personnes qui contractent ces prêts.

Par conséquent, n'ayant pas pu se défaire de ces derniers en recouvrant l'entièreté des prêts, M. Diomande s'est retrouvé à la retraite ruiné, sans aucune réalisation.

Il a affirmé s'être présenté à visage découvert afin de sensibiliser les jeunes fonctionnaire sur le phénomène des usuriers.

Source : RTI Info

Content created and supplied by: Abdoulayesoro_14 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires