Sign in
Download Opera News App

 

 

Tchad : Les fidèles de deux églises se battent pour l'organisation des funérailles d'un fidèle

Les fidèles de deux églises se sont battues pour l'organisation des funérailles d'un fidèle, ce Vendredi 16 juillet 2021. L'affaire se déroule dans la ville de Moundou, seconde ville du Tchad au sud du pays.

Un conflit autour de l'organisation des funérailles d'un fidèle entre l'église évangélique au Tchad n°7 et celle n°17 de Moundou s'est passé ce jour vendredi 16 juillet 2021.


(Image d'illustration)


Lucarne !


Selon les témoins, la bataille autour du corps était rude et sans merci. Plusieurs fidèles sont arrivés aux mains suite à une incompréhension entre les deux partis.

Les faits racontés par tchadmedia.

Selon le media, Le fidèle défunt appartenait à l'Eglise Evangelique au Tchad n°1 de N'Djamena.

Affecté à Moundou dans le cadre de son travail, il s'est présenté à l'Eglise Evangelique au Tchad n°7 qui appartient au Bureau exécutif des Églises évangéliques au Tchad.(BEEET) pour continuer l'œuvre du Seigneur.

Une fois à Sarh, il a intégré l'EET n° 1 qui elle, appartient au Bureau Général des Églises évangéliques au Tchad (BGEET).

c'esy d'ailleurs dans cette ville,où il a rendu l'âme il y a quelques jours.

Cet homme aurait donné son dernier mot à l'EET n°1 de Sarh donc il appartient au BGEET d'organiser ses funérailles même si la dépouille est transférée à Moundou pour l'inhumation. 


La famille du défunt quant à elle a pris attache avec EET n°7 de Moundou pour la cérémonie funèbre, chose qui n'était pas du goût de la délégation de Sarh qui a accompagnée la dépouille.

Une fois le cercueil déposé dans la cour de l'EET n°7, le pasteur de Sarh a ordonné à ses éléments d'aller récupérer le cercueil pour l'EET n°17. De là est survenue une Malcomprehension qui a poussé les deux équipes à se livrer à une bagarre.

Le Berger de l'EET n°7 pasteur Bélédé Moïse se dit indigné du comportement de la délégation de Sarh. 

Le pasteur de l'EET n°1 de Sarh Ndoubahidi Meschac quant à lui dit avoir prendre attache avec la famille bien avant leur arrivée.

Le Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Moundou a envoyé des gendarmes qui ont temporisé la situation et les obsèques se sont déroulés à l'EET n°7 comme l'a souhaité la famille du défunt.

Cette guéguerre fait grand bruit dans la communauté évangélique tchadienne et des rencontres se tiendront instamment pour éclaircir cette histoire saugrenue.


JMD

Cliquez sur suivre pour ne rien manquer

Content created and supplied by: JimDASSE (via Opera News )

moundou tchad

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires