Sign in
Download Opera News App

 

 

Saturation d'Abidjan / Koné Katinan rejoint Gbagbo : "Abidjan est ultra saturée"

Le président Laurent Gbagbo avait déjà donné son avis sur l'état actuel de la ville d'Abidjan après les 10 ans qu'il a passés hors du pays. Gbagbo a dit qu'il trouvait la ville d'Abidjan invivable par les longs embouteillages et autres infrastructures. Lorsqu'il était encore au pouvoir, il avait souhaité en 2002 le transfert de la capitale à Yamoussoukro. Malheureusement, cela n'a pas pu être fait.

Ce dimanche 10 octobre 2021, le ministre Justin Koné Katinan a donné son avis sur l'actuelle ville d'Abidjan. Invité sur le plateau de l'émission "NCI 360", il était question de débattre du sommet France-Afrique qui s'est tenu le vendredi 08 octobre 2021 à Montpellier entre le président Français Emmanuel Macron et quelques jeunes africains. Aussi, le congrès du nouveau parti du président Laurent Gbagbo a été au coeur de la seconde partie du débat.

Le journaliste et Éditorialiste Aristide Nkenda Nkenda a demandé à Monsieur Katinan comment est-ce qu'il perçoit la ville d'Abidjan. À cette question, le ministre a répondu ceci: "Abidjan est ultra saturée. Cela n'est pas péjoratif car pour me déplacer de ma maison à ici, j'avais peur de ne pas être à l'heure. Il ne faut pas que les gens comprennent cela d'une autre manière".

Le ministre Katinan partage le même point de vue que le président Laurent Gbagbo qui avait déjà évoqué cette idée lors du comité central du FPI du 09 août 2021 au palais de la culture de Treichville. Par contre, Katinan Koné a précisé que le fait de dire que la ville d'Abidjan est saturée n'est pas une assertion péjorative qui prend pour cible le gouvernement en place. Il dit juste que cette capitale est surchagée. Il pointe du doigt d'une manière indirecte l'idée du transfert d'une grande partie des infrastructures politiques et économiques d'Abidjan dans d'autres villes telles que Bouaké et Yamoussoukro.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

abidjan emmanuel macron justin koné katinan laurent gbagbo montpellier

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires