Sign in
Download Opera News App

 

 

Réconciliation nationale: la CIED prend position et interpelle les acteurs politiques

La Concertation interpartis pour des élections démocratiques, transparentes et apaisées en Côte d’Ivoire (CIED), organisation de société civile engagée sur la normalisation de la vie sociopolitique ainsi que sur la bonne conduite des processus électoraux, a donné de la voix relativement au processus de réconciliation nationale en cours. Dans une déclaration signée de son président Dr Blé Norlander Pierre, la CIED fait un plaidoyer en faveur de la réconciliation entre les Ivoiriens et interpelle les acteurs politiques, en l'occurrence le Président République, Alassane Ouattara sur leur responsabilité. Nous vous proposons l'intégralité de la déclaration dont copie nous est parvenue.

"La Concertation interpartis pour des élections démocratiques, transparentes et apaisées en Côte d’Ivoire ( CIED ) crée en juillet 2017, a pour but de promouvoir une large participation aux processus politiques, notamment le dialogue politique inclusif. La (CIED) est un groupe de dialogue inclusif qui est composé de membres de toutes les familles politiques (Opposition et Pouvoir) , afin de promouvoir un dialogue soutenu au niveau local à travers le pays, en mettant l’accent sur les zones particulièrement exposées à la violence politique.

La crise poste électorale qui a engendré de nombreuses victimes humaines, destruction de biens matériels et occasionné des prisonniers et des exilés a fait place à des assises de sortie de crise pour un retour à la vie normale afin de rétablir la cohésion sociale profondément fragmentée. Ainsi, la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) et la Commission Nationale pour la Réconciliation et l’Indemnisation des Victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire (CONARIV) ont été des instruments de sortie de crise, de désarmement des cœurs des forces antagonistes, afin de mettre en place un cadre propice au dialogue et à la réconciliation nationale.

Les efforts de toutes les parties prenantes ont permis de retrouver dans une certaine mesure la stabilité. Dans cette recherche de la paix et de la réconciliation, le Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, a initié le dialogue politique en janvier 2021 assortie de propositions de sortie de crise pour un retour définitif à la paix.

Parmi ces résolutions figurent l’organisation des élections législatives avec la participation de l’ensemble des formations politiques du pays, la libération de tous les prisonniers politiques et militaires, ceux de la société civile, et le retour de tous les exilés parmi lesquels figurent l’ex Président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, tous deux acquittés par la Cour Pénale Internationale. Ainsi, dans cette dynamique d’aller résolument à la paix en réunissant tous les fils et filles de la Côte d’Ivoire, le Chef de l’Etat le Président Alassane OUATTARA a posé des actes forts allant à la libération de nombreux prisonniers politiques et a facilité l’arrivée en terre ivoirienne des exilés parmi lesquels l’ex-Président Laurent Gbagbo .

Aussi, le vote du samedi 6 mars 2021 s’est déroulé pacifiquement et, pour la première fois en une décennie, a inclus tous les principaux acteurs politiques du pays, donnant espoir que la Côte d’Ivoire a commencé à émerger des récentes tensions violentes, ce qui prouve que les ivoiriens peuvent organiser des élections sans violence.

Dans cet élan de solidarité de tous les ivoiriens autour de l’unité nationale, nous avons écho des comportements de certains concitoyens qui peuvent entraver notre marche vers la réconciliation, chère à notre pays pour définitivement clore le chapitre de cette honteuse crise que nous avons connu en 2010-2011.

La Concertation Interpartis pour des Élections Démocratiques (CIED) appelle tous les ivoiriens au bon sens et à l’unisson dans l’intérêt supérieur de la Nation.

La vraie réconciliation émane de la tolérance et une paix véritable ne peut advenir que dans le sacrifice des uns et des autres. La paix n’a pas de prix.

Loin de nous d’ignorer les douleurs engendrées par la perte d’êtres chers au cours des événements qui ont durement éprouvé notre pays.

Tous nos morts ne trouveront le repos véritable que dans une Côte d’Ivoire réconciliée, dans la Paix et pour la Paix.

« La tolérance est une vertu qui rend la Paix possible. » disait feu Koffi Annan, ex secrétaire général de l’ONU.

La CIED invite tous les ivoiriens et ivoiriennes en particulier les leaders politiques à épouser une vision d’unité nationale.

La Concertation Interpartis pour des Élections Démocratiques exhorte le gouvernement et le Président de la République à poursuivre les efforts en faveur de la réconciliation nationale. Fait à Abidjan le 18 Juillet 2021"

 Dr BLE NORLANDER PIERRE, PRÉSIDENT NATIONAL DE LA CIED 

Content created and supplied by: Sebastien_Levry (via Opera News )

alassane ouattara cied

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires