Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Sénat coûte plus de 10 milliards à l'État, découvrez les dotations des autres institutions


Chaque année, dans le mois de décembre, le gouvernement ivoirien présente un projet de loi portant budget de l'État pour la nouvelle année qui doit suivre aux députés. Si les députés votent en faveur de ce projet de loi, il devient la loi portant budget de l'État pour la nouvelle année qui doit suivre.


Dans le projet de loi qui devient la loi portant budget de l'État après son adoption par les parlementaires, le gouvernement fait la répartition des dépenses à effectuer dans chaque secteur et définir surtout les montants des dotations des institutions de la République.


Dans cet article nous nous intéressons aux dotations des institutions de la République de Côte d'Ivoire pour le compte de l'année en cours, c'est-à-dire, l'année 2021, surtout à la dotation du Sénat que nous jugeons d'institution de trop et pas trop nécessaire.


De toutes les institutions, la Présidence de la République est la plus coûteuse. Elle a reçu comme dotation cette année la somme faramineuse somme de 107 130 917 393 francs CFA. Elle est suivie par la Primature et ses Services Rattachés dont la dotation de cette année est 46 517 668 024 francs CFA.


La représentation nationale ou l'Assemblée Nationale se classe en troisième position avec une dotation 28 839 041 953 francs CFA. Vient ensuite en quatrième position la Commission Électorale Indépendante (CEI) 18 241 207 236 francs CFA. Le Sénat se classe à la cinquième place avec une dotation de 10 334 386 375 francs CFA. Pour découvrir les dotations des autres institutions de la République pour l'année en cours, veuillez consulter le document ci-dessous.


Nous revenons sur la dotation d'une institution de la République que nous jugeons trop budgetivoire, en plus, cette institution n'est pas trop nécessaire. Il s'agit du Sénat. La dotation du Sénat pour l'année en cours est de 10 334 386 375 francs CFA. Cette dotation est trop quand on sait qu'elle ne prend pas en compte les salaires des Sénateurs. Si on additionne la dotation du Sénat aux salaires des Sénateurs, l'on va trouver une somme très colossale pour un pays comme la Côte d'Ivoire.


En outre, on pouvait se passer de cette institution que nous jugeons de trop, car les députés peuvent exécuter les tâches des Sénateurs. Au niveau de développement de la Côte d'Ivoire, elle n'a pas besoin selon nous d'une deuxième chambre parlementaire qui est le Sénat.


OUATTARA Yaya

Content created and supplied by: Ouattarayayaderkaiser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires