Sign in
Download Opera News App

 

 

Vives tensions au Mali: les Militaires très mécontents réagissent

Quelques heures seulement après l'annonce du nouveau gouvernement annoncé par les autorités de transition malienne, le pays sombre dans une crise. En réalité, les militaires maliens ne cachent pas leurs mécontentements et réagissent. Ils emmènent de force le président Bah n'daw et le Premier ministre malien Moctar Ouanne au camp militaire de Kati à une quinzaine de kilomètres de la capitale du pays: Bamako. Bien qu'aucunes raisons concrètes n'aient été données, certaines sources expliquent que les militaires seraient surtout mécontents à cause du départ de deux colonels emblématiques Sadio Camara et Modibo Koné qui étaient respectivement ministre de la défense et ministre de la sécurité. Selon France 24 plusieurs personnalités politiques auraient également fait l'objet d'arrestation lors de ce coup de force méné par l'armée. Rien est encore officiel. L'annonce de ce nouveau gouvernement intervient dans un climat sociopolitique très tendu. En effet, cela n'inquiète pas que les militaires mais fait aussi l'objet d'une autre grève de 5 jours lancée dans le pays par le syndicat principal du Mali: l'Untm. Cette grève était déjà effectif selon certaines sources depuis le 17 mai. Cela affecte également l'économie du pays. Depuis le coup d'état du 18 août dernier le pays est aux mains des militaires. Le remaniement ministériel devrait servir à étendre le gouvernement à l'ensemble des acteurs de la société civile selon anne fleur lespiaut correspondante de France 24 au Mali.

Selon une source diplomatique le médiateur de la Cérémonie John Goodluck devrait se rendre dans ce pays ce mardi 25 mai pour entamer les négociations en espérant la situation se calme.

Content created and supplied by: God_Eberson (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires