Sign in
Download Opera News App

 

 

Cohésion sociale à Toumodi : le mouvement « Toumodi Terre de Fraternité » voit le jour

Barôme Aristide, cadre de Toumodi, opérateur économique, membre de la Société civile, vient de mettre sur pied un mouvement dénommé « Toumodi Terre de Fraternité ». La présentation dudit mouvement a eu lieu ce lundi 9 mai 2022, à Toumodi, par l’initiateur Barôme Aristide. Il avait à ses côtés pour la circonstance le sieur Diabaté D. Augustin, Chef d’exploitation dans une boulangerie de la place et dame Goumo Antoinette, de la société civile. Plusieurs acteurs de la vie à Toumodi étaient là pour prendre part à ce rendez-vous.

Présentant le mouvement qui entend jouer un rôle capital dans la cohésion sociale dans la cité de l’agouti, Barôme Aristide, de confier que « son mouvement est indépendant de tous les partis et courants politiques en Côte d’Ivoire » « Nous exprimons un nouvel élan. Nous lançons un appel aux filles et fils de tout bord pour dépasser nos clivages politiques, religieux, ethniques et autres, pour défendre et sauver notre cher Toumodi. Nous appelons toutes les filles, tous les fils à s’unir au sein d’un mouvement sur la base d’un consensus qui s’impose à nous qui est l’avenir glorieux de Toumodi pour nous et les générations futures… », a-t-il fait noter avant de lever dans les échanges un coin de voile sur ce qui s’est passé en octobre 2020, lors de la présidentielle. Pour le natif de Toumodi, « ce qui est arrivé est la résultante de ce qui s’est passé lors de la crise post-électorale de 2010 ; qui a vu la maison de Thomas Tiacoh, cadre du Fpi en son temps, brûler par l’opposition d’alors » « Cela n’a fait aucun objet de condamnation, aucun cadre ne s’est levé pour dire non, nous tous sommes restés muets sur cette atrocité. Aujourd’hui ce qui arrive est la suite logique de ce tous nous avons semé. Voilà pourquoi nous voulons rassembler toutes les forces vives de notre ville ; unir nos forces ; combattre nos faiblesses et dépasser nos clivages et nos ambitions égoïstes dans l’intérêt supérieur de notre région, de Toumodi… »

Pour réussir ce pari, Barôme Aristide et son équipe entendent regrouper les intellectuels, les sans-emplois, les étudiants, els entrepreneurs, les commerçants, les Religieux, les associations, les chefs traditionnels, pour des actions de sensibilisation et de formation, par des ateliers et rencontres de proximité « Devant les maux qui minent notre ville depuis longtemps, nous avons décidé de lancer un mouvement trans-partisan pour sauvegarder la fraternité qui appel à l’unité et le développement de Toumodi. Nous voulons dépasser, dans l’intérêt de notre région, les clivages familiaux, ethniques, tribaux, politiques et religieux afin d’aller vite à l’essentiel ; à savoir s’unir autour de Toumodi dans le fraternalisme et le développer… », a-t-il souligner avant de relever quelques valeurs que devront s’approprier les populations de la cité du rônier « Notre objectif faire naître et renaître la fraternité, le vivre ensemble. Nos idées fortes et maitresses sont les valeurs qui devront exister dans notre Toumodi, cette ville de brassage et de métissage, que nous appelons à aimer. Il s’agira désormais de dire : non à la haine, non à l’exclusion, non à la division, non à la corruption, non à l’égoïsme, non à l’insécurité et non à la guerre… », a signifié le natif de Toumodi, pour qui dans le langage et le comportement des uns des autres l’on doit entendre dire « Oui à la fraternité et au fraternalisme ; oui à la chance de réussir pour tous ; oui à la tolérance ; oui à la paix et à la stabilité ; oui à la prospérité pour tous et oui au partage. Le fondement de notre idéologie permet d’éviter le phénomène de rejet mutuel car basée sur ce qui est utile et important pour tous. Notre leadership permet de mettre en valeur toutes les compétences de notre mouvement dans leurs diversités »

Répondant à quelques questions des journalistes, le conférencier du jour s’est prononcé sur la réconciliation faite en Côte d’Ivoire qui ne marche pas « Jusque-là ce qui se présente à nous ce sont les hommes politiques ou représentants des partis politiques qui veulent la réconciliation. Chaque parti politique veut la réconciliation mais la réconciliation à sa manière, la réconciliation qui peut profiter à son parti. Alors nous disons qu’il faut sortir de ce carcan-là, nous voulons sortir de ce cercle vicieux car la réconciliation qui profite à un parti politique ne peut pas être entière ; et c’est pour cela que nous avons du mal à faire la véritable réconciliation. Et nous ne voulons pas nous arrêter à la réconciliation, nous voulons aller loin pour arriver à la fraternisation. C’est en cela que nous pourrons éviter les affrontements quel que soit les clivages ; parce que quand on est frère et si nous sommes frères on n’arrivera jamais à nous entretuer… », a-t-il indiqué avant de relever « Notre cible n’est pas principalement les hommes politiques. Nous sommes conscients de ce qui nous attend mais nous disons que pour Toumodi nous sommes prêts… »

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

Barôme Aristide Fraternité » Toumodi Terre

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires