Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire: La bataille de la récupération du Conseil Général du Moronou a commencé

La bataille de la récupération du conseil général du Moronou a commencé par les trois formations politiques, le PDCI RDA représenté par l’ancienne présidente Madame Bra Kanon Aka Véronique, le FPI par Affi N’guessan, candidat sortant et le RHDP par le nouveau député d’Arrah, N’guessan Ahondjon et c’est ouvert.

Les jeunes animateurs des réseaux sociaux de la région du Moronou, ont posté un sondage qui ne peut pas passer inaperçu. Ils ont posté trois photos : celle de madame du PDCI RDA, du FPI et du RHDP. Depuis la création de ce conseil général, le premier à l’avoir tenu, c’est madame Bra Kanon Aka Véronique qui en a laissé des traces et qui s’est vue renverser par Affi N’guessan du FPI et la prochaine lutte reste serrée et est ouverte.

Sur cette page qui a laissé tomber l’information, il se trouve que madame Aka Véronique n’est pas oubliée et qui pourrait avoir ses chances de rempiler. Certains voteraient Affi N’guessan pour des arguments non satisfaisants, du fait qu’il est le président de son parti et s’il se voyait ravir le poste, il resterait une coquille vide. Aussi il y a désormais, certains jeunes qui voudraient que N’guessan Ahondjon, le nouveau député soit aux commandes du conseil.

 Volontaire ou suscité, le sondage annonce les couleurs de la future bataille qui va s’engager entre les trois grandes formations politiques qui tiennent la région du Moronou. Mathématiquement, le RHDP a deux députés dans la région du Moronou. Si les modes d’élections ne changent pas, la bataille sera très serrée.

N’guessan Ahondjon, qui est aussi opérateur économique et dont l’épouse vient d’être nommée fraichement ministre de la culture et aussi maire de la commune d’Arrah, est à pieds d’œuvre pour sa cagnotte électorale. Il investit beaucoup dans sa circonscription électorale d’Arrah et n’a pas encore ouvert sa générosité vers les autres circonscriptions du Moronou qui comporte plusieurs préfectures et sous-préfectures et aussi des communes. Récemment, il avait été copté pour être le parrain d’une cérémonie à Bongouanou et au dernier moment, Affi N’guessan a fait peser de tout son poids pour l’en empêcher.

Il a une telle puissance en ce moment N’guessan Ahondjon, qui est le gendre de l’actuel président du conseil général, M. Affi N’guessan. Si Affi N’guesssan ne prend pas ses dispositions, il risque d’avoir des surprises de taille. Dans la région, le nom de N’guessan Ahondjon sonne comme un généreux donateur qui donne sans rien demander en retour. Il intervient dans les adductions d’eau par des forages, des ambulances, la réfection des voies de communication et bien d’autres.

Affi N’guessan, l’actuel locateur de la présidence du conseil, regarde sans trop férir et observe. Même fragiliser en ce moment par la gestion de son parti, le FPI et par l’arrivée du président Gbagbo Laurent, il ne pourra que compter sur ses propres acquis. Sont-ils suffisants pour convaincre son électorat ? Ce qui est sûr, les exigences sont multiples, variées et nombreuses surtouts du côté des jeunes.

Quant à madame Véronique Bra, si elle se décidait à revenir, son retour compliquerait beaucoup de calculs de certains. Elle est considérée comme la mère Térésa, celle qui donne sans rien demander aussi en retour et qui a encore ses marques fraîches, tangibles. Quand elle était aux affaires, elle a fait construire des équipements en santé, faciliter les jeunes à l’emploi et aider les femmes à s’autofinancer dans des projets et son nom est comme un miroir dans la région. C’est une candidate à prendre au sérieux et elle compte aussi dans son parti politique le PDCI RDA.

Elle est députée et a pion sur rue, surtout en matière de fortunes diverses. Elle lâche facilement quand elle est sollicitée, disent ceux qui ont eu cette chance de tomber sur ses bonnes humeurs. Ahondjon est généreux, Aka Véronique l’est aussi et Affi N’guessan, président d’un parti politique, le FPI.

Voilà les faces et les piles des enjeux de la bataille politique de la récupération du conseil général de Moronou qui a pour capitale Bongouanou.

                                                                Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

côte d'ivoire moronou pdci rda rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires