Opera News

Opera News App

Interview / Dr Houphouët Fêtê Rebecca Effi : "avoir plusieurs cordes à mon arc n’est pas fait pour me déplaire"

JMTONGA
By JMTONGA | self meida writer
Published 23 days ago - 3673 views

Commandeur dans l’ordre du mérite national, ex-directrice du Centre Régional des Œuvres Universitaires (CROU) de Bouaké et de Korhogo, présidente de la Fondation HFR et du Mouvement HFR, Dr Houphouët Fêtê Rebecca Effi est l’actuelle présidente du Conseil de Gestion de l’Office Ivoirien de la Propriété Intellectuelle. Très engagée dans le social et aussi dans la politique auprès du RHDP, Dr Houphouët Fêtê Rebecca Effi est la première femme candidate à la mairie de Yamoussoukro. Cette technocrate avertie était en pôle position pour briguer les prochaines législatives dans la capitale politique ivoirienne, mais contre toute attente, elle a renoncé à sa candidature à ces législatives du 6 mars 2021 au profit de celle de son "patron", le ministre du Commerce, Souleymane Diarrassouba. Dans cette interview, découvrez cette experte-consultante dans le domaine des Œuvres universitaires, docteur en Management des Organisations, titulaire de plusieurs Certificats de Qualification de Compétences (CQC) en Gestion des Conflits, en Gestion des Ressources Humaines, en Gestion des Projets, etc… Référencée au compendium des Compétences Féminines Ivoiriennes, Dr Houphouët Fêtê Rebecca Effi est une valeur sûre sur qui la Côte d’Ivoire en général et Yamoussoukro en particulier, doit compter.

 

Dernièrement vous avez renoncé à votre candidature à la candidature du RHDP pour le compte des législatives du 6 mars prochain. Une raison particulière ?

Comme vous le savez, j’appartiens au RHDP qui est une formation politique régie par des textes. Au départ des dépôts de candidature, mon ministre de tutelle n’y figurait pas. C’est donc après qu’il ait déposé la sienne que j’ai renoncé à la mienne pour l’accompagner à briguer ce poste, sans regret. les batailles futures nous attendent tout en espérant à un retour positif.

Nous constatons que vous êtes très active à Yamoussoukro. Quels sont vos liens avec la capitale politique ivoirienne ?

Quand vous avez été candidate aux municipales en 2018 et que vous êtes arrivé en troisième position, c’est que vous avez des gens derrière vous acquis à la cause que vous défendez. N’en déplaise aux esprits chargés, Yamoussoukro est avant tout mon village et le fait que je suis HFR (Houphouët Fêtê Rebecca) devrait aussi suffire.

Quel rôle avez-vous joué dans le retour au calme et à la réconciliation pendant les graves incidents post-électoraux survenus dans cette ville ?  

C’est malheureux de parler de ces incidents qu’on pouvait éviter et faire l’économie pour aller aux élections sans problème. Cela dit, à mon modeste niveau, j’ai essayé tant bien que mal de réunir les jeunes des différents bords politiques pour les amener à désarmer leur cœur et savoir raison garder. J’ai sillonné les quartiers Energie, Habitat, Dioulabougou, 220 logements et la gare routière au risque des dangers que cela pouvait représenter. Je l’ai fait sans être mandatée par ma hiérarchie. Tout cela au nom de la paix.

Nommée dernièrement Présidente du Conseil de Gestion de l’Office Ivoirien de la Propriété Intellectuelle par décret présidentiel (OIPI) à l’issue d’un Conseil des ministres, qu’est-ce qui, selon vous, a milité en votre faveur ?

Je voudrais profiter de l’opportunité que vous m’offrez pour remercier tous ceux qui ont cru en moi pour me nommer à l’issue de ce Conseil des ministres. Surtout mon ministre de tutelle Souleymane Diarassouba pour m’avoir proposée, le Premier ministre Hamed Bakayoko et le Président de la République Alassane Ouattara pour m’avoir nommée. J’espère de toutes mes forces ne pas les décevoir pour mériter la confiance placée en moi. J’ai effectivement pris fonction et fait mon premier Conseil de Gestion. Pour le choix de ma personne, il faudrait peut-être demander à mon patron (rires).

Quel bilan faites-vous des quatre mois passés à ce poste ?

Un peu trop tôt pour faire un bilan, mais je peux vous affirmer que c’est un plaisir de travailler avec cette franche collaboration au sein de l’institution. L’OIPI est une institution qui mérite beaucoup d’attention et de considération, surtout au niveau budgétaire. Il ne faudra pas que cette institution soit "l’enfant chagrin du ministère".

Présidente du Conseil de Gestion de l’OIPI, Présidente de la fondation HFR et du mouvement HFR...Cela n’est-il pas assez pour une femme ?

C’est une question d’organisation, de gestion et du planning du travail. Un poste électif à mon palmarès me permettra aussi de me jauger, pourquoi pas. J’aime être à la tâche. Avoir plusieurs cordes à mon arc n’est vraiment pas fait pour me déplaire. L’avenir nous situera.

Vous considérez-vous comme une valeur dans le développement politique et social de Yamoussoukro en particulier et de la Côte d’Ivoire en général ?

C’est une très bonne question parce que quand j’étais plus jeune, je me surprenais à dire, arguments à l’appui, que je n’aimais pas la politique. Et on me rétorquait : "si tu ne fais pas la politique, elle te fera". Aujourd’hui, je suis au cœur de ce que j’ai toujours combattu et j’avoue que c’est passionnant de vivre de près toutes les sensations que cela procure comme adrénaline.

A l’opposé, le coté social m’a toujours habitée. Je suis toujours prête à aider les plus démunis. Il m’arrive d’organiser des déjeuners aux profits de mes prochains, aider à les soigner si possible. C’est pour cela que dans mes prières, je demande toujours au bon Dieu de m’aider à avoir assez pour aider les autres.

Que diriez-vous pour votre mot de fin ?

Je remercie tous ceux qui me sont chers : ma famille, mes enfants, ma hiérarchie et je loue le Seigneur. J’ai une pensée pieuse pour le père fondateur pour avoir tracé les sillons dans lesquels j’essaie de me frayer un passage.

Réalisée par JM TONGA

Content created and supplied by: JMTONGA (via Opera News )

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Bouaflé: après une nuit d'accalmie, des jeunes armés de machettes s'affrontent dans la ville ce lundi matin

1 minutes ago

0 🔥

Bouaflé: après une nuit d'accalmie, des jeunes armés de machettes s'affrontent dans la ville ce lundi matin

Gagnoa : des enseignants assiègent la direction régionale de l'éducation nationale

2 minutes ago

0 🔥

Gagnoa : des enseignants assiègent la direction régionale de l'éducation nationale

Résultats des législatives à Yopougon, la confidence d' Armand Ouegnin qui confond le Rhdp

11 minutes ago

291 🔥

Résultats des législatives à Yopougon, la confidence  d' Armand Ouegnin qui confond le Rhdp

Législatives à Lakota: les raisons de la défaite de Lida Kouassi

13 minutes ago

221 🔥

Législatives à Lakota: les raisons de la défaite de Lida Kouassi

Georges Ouegnin « Nous contestons les résultats de Yopougon qui nous donnent perdants »

27 minutes ago

2337 🔥

Georges Ouegnin « Nous contestons les résultats de Yopougon qui nous donnent perdants »

Kodja Guy Vincent demande à ses fidèles de prier pour Hamed Bakayoko

30 minutes ago

178 🔥

Kodja Guy Vincent demande à ses fidèles de prier pour Hamed Bakayoko

Soro Guillaume s'adresse aux femmes de Côte d'Ivoire à l'occasion de la fête du 8 mars

30 minutes ago

252 🔥

Soro Guillaume s'adresse aux femmes de Côte d'Ivoire à l'occasion de la fête du 8 mars

Pasteur Wilfrid Zahui : « dites à une femme qu’elle est jolie et le diable le lui dira vingt fois »

38 minutes ago

327 🔥

Pasteur Wilfrid Zahui : « dites à une femme qu’elle est jolie et le diable le lui dira vingt fois »

Législatives à Korhogo : des cas de fraude avérés dénoncés par le candidat du PDCI-EDS

40 minutes ago

462 🔥

Législatives à Korhogo : des cas de fraude avérés dénoncés par le candidat du PDCI-EDS

Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko transféré en Allemagne

48 minutes ago

45 🔥

Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko transféré en Allemagne

COMMENTAIRES