Sign in
Download Opera News App

 

 

Intérimaire d'Hamed Bakayoko, Patrick Achi à un pas de l’accomplissement de son destin ?

Pressenti pour occuper les fonctions de chef de gouvernement depuis l'évacuation, l'an dernier, de l'ancien premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, le secrétaire général de la présidence Ivoirienne, Patrick Achi, a fini par se voir confier l'intérim de cette fonction, ce Lundi 08 Mars, pour palier à l’absence du successeur de Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko, lui aussi évacué à Paris pour des raisons de santé. 

Homme de confiance d’Alassane Ouattara, la nomination de Patrick Achi, a fait l’objet d’un décret présidentiel, en même temps que celle du ministre des affaires présidentielles, Tene Birahima Ouattara, chargé d'assurer l’intérim à la tête de la défense nationale. 

Concernant spécifiquement la primature, la désignation de Patrick Achi, ex cadre du PDCI-RDA, resté fidèle à Alassane Ouattara, alimente la polémique depuis la publication du décret présidentiel. Nommé dans les mêmes conditions que l'actuel titulaire du poste, actuellement en hospitalisation dans un hôpital Berlinois, selon Jeune Afrique, jusqu’à quand l’ancien ministre des infrastructures économiques de Laurent Gbagbo sera-t-il amené à gérer cet intérim ? 

Suivra-t-il le même destin providentiel que le successeur de feu Amadou Gon Coulibaly, qui après sa nomination, fut titularisé face au coup du sort ? Patrick Achi dont les compétences techniques semblent faire l’unanimité au sommet de l’état, se retrouve lui aussi, livré au sort de la providence. 

Âgé de 65 ans, une confirmation à la primature, serait une belle récompense de carrière pour ce technocrate parmi les plus influents du sérail présidentiel. Cependant, un pas reste à franchir entre sa posture actuelle d’intérimaire et son ambition légitime. 


Le sort devra trancher pour ou contre lui. Tous dans la sphère gouvernementale, y compris, Patrick Achi lui-même, disent souhaiter le retour rapide du premier ministre, Hamed Bakayoko, de son exil sanitaire. 


En ballotage, Patrick Achi qui gérait déjà les affaires courantes, conjointement avec le chef du cabinet du président de la république, Fidèle Sarassoro, a sans doute l’occasion de faire valoir, du moins pour une période déterminée, les qualités techniques qu'on lui connaît à la position que beaucoup attendaient.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Alassane Ouattara Hamed Bakayoko Patrick Achi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires