Sign in
Download Opera News App

 

 

Cohésion sociale : Achi replace les chefs traditionnels et guides religieux dans leur mission

Proches des populations les chefs traditionnels et guides religieux sortent parfois de leur mission pour arborer des habits qui ne sont pas les leurs. Zèle qui si l’on y prend garde risque d’affecter la cohésion sociale. Conscient que sans la paix sociale, aucune mission de développement ne peut être couronnée de succès, le premier ministre Patrick Achi a profité d’une rencontre avec une délégation de chefs traditionnels et de guides religieux du Haut Sassandra (Daloa, Vavoua, Issia et Zoukougbeu) pour rappeler à ses hôtes et au-delà leur devoir  d’œuvrer pour la cohésion sociale, afin que la Côte d’Ivoire poursuive sa dynamique de développement dans un climat de paix.

« Vous, chefs traditionnels et guides religieux, êtes les premiers maillons de la chaîne de la cohésion sociale, de la paix et de la stabilité dont le Président et le gouvernement ont besoin pour continuer à conduire la Côte d’Ivoire sur les chemins du développement », leur a dit Patrick Achi. C’était en marge de la cérémonie d’inauguration de la première phase du projet de réhabilitation du Centre Hospitalier Régional de Daloa, le samedi 24 juillet 2021. « Quand on se développe, la pire des choses qui puisse vous arriver, c’est de vous arrêter. Parce que si on s’arrête, reprendre est encore plus difficile... De grâce, laissons à nos enfants un pays stable qu’ils vont continuer de développer de génération en génération », a insisté Patrick Achi.

Tché Bi Tché

[email protected]

 

 

 

 

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires